Au sujet du henné : Le SCCS confirme l’innocuité des soins colorants de Logona et de Sante

Janvier 2014

L’innocuité du henné, dans son utilisation comme ingrédient des colorations capillaires végétales, a fait l’objet de nombreuses controverses dans le passé. C’est ainsi que le 1er juin 2012, la DGCCRF et l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé, anciennement AFSSAPS) ont publié une mise en garde sur les risques liés à l’utilisation de produits de coloration capillaire importés d’Asie, non conformes et dangereux, à base de henné et contenant du paraphénylène-diamine (PPD) à une concentration très supérieure au taux maximal autorisé.

Coloration Logona
Pour Logocos, leader mondial sur le marché des produits de soin capillaires et des colorations capillaires végétales, l’importance d’écarter les doutes au sujet de la sécurité du henné, était de taille.
C’est dans ce but que les matières premières et associations d’ingrédients utilisés dans l’entreprise, ainsi que les produits finis, y compris aussi leurs conseils d’utilisation, ont été étudiés dans le cadre d’une collaboration de plusieurs années avec le SCCS (Scientific Committee on Consumer Safety = Comité Scientifique de Sécurité des Consommateurs), au sein d’un programme européen. Ses conclusions: Le henné utilisé par Logona et Sante a été reconnu comme sûr.
Ce qui veut concrètement dire que le henné (Lawsonia Inermis) est sûr en tant que colorant capillaire, si le taux de Lawson, -matière principale colorante-, se trouve en dessous de 1,4 pour-cent.
Conditions d’utilisation évoqués : 100 g de poudre de henné, 300 ml d’eau bouillante – comme recommandé pour les soins colorants de Logona et de Sante.
Etant donné que toutes les analyses ont été faites avec des matières premières de LOGOCOS, ces résultats ne peuvent par contre pas être généralisés et considérés comme évaluation de produits d’autres fabricants. Le rapport du SCCS est consultable en ligne (en anglais) sur le site Internet de la Commission Européenne : http://ec.europa.eu/health/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_o_140.pdf
Attention : La coloration noire à base de poudre d’indigo représente un risque
D’utiliser la poudre d’indigo (Indigofera Tinctoria) comme matière colorante isolée peut par contre représenter un risque.
Le Comité Scientifique de Sécurité des Consommateurs (SCCS) a évaluée la poudre d’indigo comme matière extrêmement sensibilisante et déconseille son utilisation pour la coloration des cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *