Des analyses récentes ont trouvé des quantités importantes de nitrosamines dans des mascaras

Mai 2013

Des taux importants de nitrosamines ont été détectés dans un mascara de Chanel, par exemple. Vous trouverez ici une liste de composants cosmétiques susceptibles de développer des nitrosamines. Les nitrosamines sont des composants problématiques, qui ont été mis en lien avec des tumeurs dans le foie et les reins.

„Les machinations de l’industrie cosmétique“, c’est le titre d’un documentaire d’une chaîne T.V. locale allemande, le Norddeutscher Rundfunk (NDR), qui a été diffusé le 22 avril. Ce documentaire confirme une problématique sur laquelle j’essaye d’attirer l’attention depuis des années, celle des composants cosmétiques susceptibles de développer des nitrosamines.

  • Cela fait bien 15 ans que j’exige à travers mes publications que l’on interdise en cosmétique l’utilisation de composants susceptibles de former des nitrosamines. Les résultats de l’analyse des mascaras du documentaire télé cité auparavant prouvent bien à quel point il est important de supprimer ce type de composants.
  • On a trouvé des taux beaucoup trop élevés de nitrosamines dans les échantillons produits des marques NYX, Bourjois et Chanel. A propos de ce taux élevé les autorités sanitaires allemandes concernées Bundesamt für Risikobewertung (BfR) se sont prononcées : les taux autorisés sont largement dépassés et ces produits ne devraient même pas être en vente à ce stade.
  • Dans ces mascaras, le taux de nitrosamines provient principalement du composant Triethanolamine. Les autorités sanitaires présument néanmoins que les matières premières de ces produits étaient fortement contaminées, par exemple par l’utilisation non-conforme de conservateurs. Pour en savoir plus au sujet des composants susceptibles de développer des nitrosamines, voir l’encadré ci-dessous.

 

Il existe toute une série de composants susceptibles de développer des nitrosamines
Le Triethanolamine n’est malheureusement pas le seul composant susceptible de former des nitrosamines sous certaines conditions, d’autres composants sont en cause. Et ces composants sont également utilisés dans des produits cosmétiques sensés rester sur la peau, comme les crèmes. Le risque sanitaire lié aux nitrosamines et nettement plus important pour les produits qui restent sur la peau.
Les traces de nitrosamines dans les produits cosmétiques sont par contre autorisés, ce que j’estime inadmissible. Le consommateur devrait pouvoir compter sur la certitude que les produits cosmétiques sont totalement exempts de composants problématiques ou cancérigènes.
Quel est l’impact du lobby de l’industrie cosmétique ?
Les taux élevés de nitrosamines qui ont été trouvés dans les mascaras représentent un véritable scandale. Mais le fait que les journalistes de la chaîne NDR aient eu des difficultés à trouver un laboratoire allemand pour effectuer ces analyses est également scandaleux. Les laboratoires ont refusé les analyses, sans doute par ce qu’ils ne voulaient pas se mettre en conflit direct avec leurs clients du secteur cosmétique. Les analyses ont finalement été effectuées par un laboratoire en Suisse. Que faut-il en déduire, de ce refus des laboratoires allemands ? Sans doute qu’ils se doutaient des résultats, à savoir des taux anormalement élevés ? Cette hypothèse est tout à fait envisageable, car des analyses effectués ces dernières années par des laboratoires ont régulièrement trouvé des taux problématiques et particulièrement élevés dans des mascaras.

 

0AA03E91E8

 

La cosmétique naturelle et bio, une alternative
En cosmétique naturelle et bio les composants susceptibles de développer des nitrosamines ne sont pas autorisés. Tout comme la plupart des conservateurs, parmi eux les composés organo-halogénés, très problématiques.
Le seul inconvénient que représentent les mascaras de cosmétique naturelle et bio, c’est qu’ils ne sont pas waterproof. Mais comme le montrent les études récentes, les mascaras «conventionnels» présentent le risque potentiel de contenir des matières premières cancérigènes et toxiques.
Vous trouverez ici la raison pour laquelle il n’existe pas de mascaras «waterproof» en cosmétique naturelle et bio :
 Comment se fait-il qu’il n’y ait pas de mascara «waterproof» en cosmétique naturelle et bio ? – themen2012_07.php

Les matières premières suivantes sont susceptibles de développer des nitrosamines.
Vous pouvez déjà facilement identifier une partie de ces matières premières à travers la liste INCI, à travers les composants qui contiennent les lettres «DEA, MEA ou TEA».
Apricotamide DEA
Avocadoamide DEA
Babassuamide DEA
Capramide DEA
Cetyl-PG Hydroxyethyl Decanamide
Cetyl-PG Hydroxyethyl Palmitamide
Cocamide DEA
Cocamine
Diethanolamine Bisulfate
Dimethyl MEA
Dimethylamine
Lauramide DEA
Linoleamide DEA
Magnesium Nitrate
Potassium Nitrate
Des ingrédients qui commencent avec „Sodium/TEA-“. Exemple: Sodium/TEA-Lauroyl Hydrolyzed Keratin
Soyamide DEA
Soyamine
Steramide MEA
Steramide MEA-Stearate
Des ingrédients qui commencent avec „TEA-“. Exemple: TEA-Carbomer

 
Nitrosamines

 
Commentaire: cet article date de mai 2013
Les compositions des produits peuvent changer, même une gamme entière peut changer d’orientation d’une année à l’autre et choisir de supprimer ou de rajouter certains composants, par exemple. Aucun site ou magazine de consommateur actualise en permanence ces changements, ce serait un travail gigantesque, à faire en continu. Et les articles ne sont pas supprimés à la simple demande des fabricants qui expliqueraient que les formules aient changé de formulation depuis la parution du test. Le test produit reflète par contre «l’image exacte du moment», les tests sont clairement datés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *