1ère partie des tests produits : Les crèmes BB et crèmes CC de la catégorie «crème teintée»

Septembre 2013

Ces crèmes BB et CC contiennent des quantités non négligeables de filtres solaires, parfois même avec un indice de protection de 30. On obtient cette protection avec les mêmes filtres solaires qui font partie des produits solaires classiques.
Vous trouverez dans ce chapitre des informations détaillées sur les risques et effets secondaires des crèmes avec filtres solaires élevés: http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen_027_fr.php

Un vrai problème ; des composants chimiques problématiques et très réactifs.
Bien avant «l’invention» des crèmes BB et des crèmes CC, beaucoup de soins anti-âge contenaient déjà des filtres solaires de synthèse problématiques. Mais ce ne sont pas les seuls composants qui posent problème.

  • Dans beaucoup de crèmes BB et de crèmes CC se trouvent des composants chimiques, hautement réactifs. Ces composants ont un potentiel de risque élevé, car ils peuvent, -comme c’est par exemple le cas pour le Triethanolamine -développer sous certaines conditions des nitrosamines cancérigènes.
  • Les composants organo-halogénes, présents par exemple sous forme de conservateurs, sont un autre exemple pour des composants chimiques problématiques. Les composants organo-halogénes ont un potentiel allergique très élevés et peuvent s’accumuler dans les tissus, se décomposer et provoquer des endommagements, quand ils parviennent à pénétrer dans les tissus.
  • On trouve par ailleurs une multitude de composants polluants et problématiques pour l’environnement. Les composants cosmétiques qui ne font « que » polluer l’environnement sont-ils moins problématiques que ceux qui sont classés comme étant mauvais ou dangereux pour la santé ? Non, car les conséquences de la pollution environnementale mettent – elles aussi – les hommes et les animaux en danger.

Les matières qui ne sont pas biodégradées dans les stations d’épuration, ou qui atterrissent directement dans la nature, se développent de manière autonome. On ne sait pratiquement rien sur les chemins que ces matières vont prendre et les dégâts qu’elles pourraient causer. Elles peuvent par exemple atteindre l’homme par le biais de l’eau potable. Elles peuvent aussi être ingérées par des animaux, par exemple des poissons, et être ensuite consommées par l’homme par l’intermédiaire de la chaîne alimentaire. Ces facteurs imprévisibles jouent un rôle important dans la méfiance croissante qui s’installe face à ces substances non biodégradables.

2ème partie des tests produits : crèmes BB et crèmes CC avec filtres solaires

A_Juie BeautyB_Melvita

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C_Nivea

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E-Olaz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

F_L'oreal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

G-L'oreal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

H_Vichy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I_Vichy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

K_Dior

L_Dior

 

 

 

 

 

 

M_Olay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N_Olay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marques et produits testés :

Juice Beauty : Stem Cellular Repair CC Cream, LSF 30
Melvita : BB Creme SPF 15
Nivea : BB-Cream 6-en-1, clair, IP 10
Chanel : CC Cream SPF 30
Olaz : 7 in1 Anti-Ageing BB-Cream, LSF 15
L’Oréal : Revitalift Total Repair 10 BB Cream, LSF 20
Vichy: Idéalia BB Creme LSF/SPF 25
Dior: Hydra Life BB Creme SPF 30
Olay: CC Cream –SPF 15

Commentaire : cet article date de septembre 2013
Les compositions des produits peuvent changer, même une gamme entière peut changer d’orientation d’une année à l’autre et choisir de supprimer ou de rajouter certains composants, par exemple. Aucun site ou magazine de consommateur actualise en permanence ces changements, ce serait un travail gigantesque, à faire en continu. Et les articles ne sont pas supprimés à la simple demande des fabricants qui expliqueraient que les formules aient changé de formulation depuis la parution du test. Le test produit reflète par contre «l’image exacte du moment», les tests sont clairement datés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *