Après la vague des crèmes BB c’est la déferlante des crèmes CC: Que valent ces crèmes ?

Septembre 2013


L’édition allemande du magazine „Vogue“ vantait les crèmes BB comme «solution magique multi-tâche». Des titres de ce genre ont fait de ces crèmes les ‘bestseller’ du rayon cosmétique. Et finalement très peu de temps après, la nouvelle tendance, -les CC crèmes-, arrive à grand pas sur le marché.
BB signifie „Blemish Balm“ et CC veut dire „Complexion Correction“ ou „Colour Correction“. La différence de prix des produits que j’ai analysés va de environ 16 € pour 100 ml jusqu’à plus de 200 € pour la même quantité. Une raison de plus pour regarder les produits de plus près ! Voici ce qui vous sera présenté en détail :

  • Dans la première partie sera abordée la question de l’usage et de l’efficacité des crèmes BB et CC. Par ailleurs on démontrera dans quelle «tradition» ces crèmes peuvent s’inscrire.
  • Dans la deuxième et troisième partie vous trouverez les analyses des produits : 15 crèmes BB + CC en comparaison.

À savoir : Il existe deux catégories de crèmes CC et de crèmes BB

  • La première catégorie des crèmes BB et CC prétend pouvoir ‘tout faire’ : procurer un soin pour la peau, agir comme fond de teint et contrecarrer les signes de vieillissement de la peau (rides, etc). Ces crèmes contiennent généralement une bonne portion de filtres solaires et sont en principe des crèmes de protection solaire.
  • La deuxième catégorie des crèmes BB et crèmes CC fait en principe partie des crèmes teintées (ne contiennent pas de filtres solaires).
  • Pour les deux catégories vaut néanmoins la même chose : la raison pour laquelle une crème s’appelle BB et l’autre CC reste opaque. La marque L’Oréal nous fournit l’exemple; dans sa gamme se trouve une crème BB et une crème CC avec une composition presque identique !

Crèmes BB et CC : pourquoi beaucoup de consommatrices sont déçues

Tous les formulateurs en cosmétique savent à quel point c’est difficile de concevoir une formulation idéale. Déjà pour la formulation d’une crème «normale», il est difficile de réunir tous les critères: concevoir une formulation avec les meilleurs critères de soin pour la peau et s’assurer en même temps que la crème ait une consistance douce, agréable et qu’elle pénètre bien dans l’épiderme.

  • Si l’on rajoute à cela des matières premières très spécifiques en grande quantité, comme des filtres solaires et des pigments de couleurs, on a tendance à augmenter les difficultés.
  • Un autre argument, c’est que beaucoup de crèmes BB et de crèmes CC ne sont pas formulées pour les types de peaux spécifiques. Ce qui pose automatiquement problème par rapport au soin de la peau et l’effet couvrant de la texture. Sur différents blogs ont peut ainsi lire :
  • couvrance minimale, n’estompe pas l’apparence des pores, couleur trop jaune, la nuance de couleur ne va pas du tout, la peau reste huileuse, la texture laisse des filaments , la texture se décompose dès qu’elle sort du tube»
    Tout cela n’est pas très étonnant, car en comparaison avec un produit de soin spécialement conçu pour un type de peau et contrairement à un fond de teint spécifiquement conçu pour la couvrance (avec différentes teintes), ces produit multi-tâches représentent en fait que des compromis.

    Crèmes avec filtres solaires : Qu’est ce qui différencie les crèmes CC des crèmes BB ?
    Quand on essaye de comprendre quelles sont les différences entres les crèmes CC et les crèmes BB, on ne trouve pas vraiment de différences notables. Même les fabricants n’ont pas d’explications convaincantes. Un exemple :

  • Concernant la différence entre les crèmes BB et les crèmes CC le docteur Sian Morris du laboratoire de recherche de la marque Olaz donne l’explication suivante dans une interview de l’édition allemande du magazine „Vogue“: „Une crème BB mélange soin, soin anti-âge et fond de teint. Les crèmes CC sont sensées apporter en plus une amélioration du teint sur le long terme et adoucir l’apparence des lignes et ridules. “ (source: www.vogue.de/beauty/beauty-news/hautpflege-cc-cream). Très intéressant !
  • Mais les crèmes BB de la marque Olaz promettaient déjà un soin anti-âge qui agit contre les ridules et les rides. Dans le descriptif d’un produit on parle même de 7 solutions anti-âge, c’était donc un mensonge ? Si ce n’est pas le cas, il n’y aurait donc pas vraiment de différence notable entre les crèmes BB et les crèmes CC. C’est ce que confirme Dr. Morris de manière indirecte.
  • Dans la suite de l’interview elle met en avant la matière active du Niacinamid et explique que ce composant est utilisé dans les crèmes CC pour «son efficacité multiple qui vise à réduire les apparences des rides et uniformiser le teint».
  • Tout cela et tout aussi intéressant, d’autant plus que la matière active Niacinamid existe depuis bien longtemps. Mais pour quelle raison la marque Olaz ne l’a alors pas utilisée dans sa crème BB ? Et si l’on regarde de plus près on s’aperçoit que le Niacinamid se trouve en fait bien dans la composition de la crème BB Olaz (voir la comparaison des produits). Que signifie donc tout ce «hype» autour du soi-disant nouveau produit, la crème CC ?
  • Du point de vue du fabricant la crème CC est une invention géniale : On se base tout simplement sur le principe de la crème BB et on brode autour un concept marketing qui met davantage en avant l’aspect anti-âge ou anti-rougeur ou un autre argument similaire. Il s’agit tout simplement de mettre en avant une matière active spécifique ou une autre – et la vague frénétique d’achat se met en route.

Les filtres solaires élevés de ces crèmes représentent-ils un risque ?

  • La plupart des crèmes BB et des crèmes CC sont en principe des crèmes solaires, avec des indices de protection entre 15 et 30. Les filtres solaires que l’on y trouve sont les mêmes que ceux utilisés dans produits solaires ‘classiques’.
  • Les crèmes BB et CC qui sont certifiées en tant que cosmétiques naturels et bio contiennent généralement un filtre solaire minéral à base de dioxyde de titane.
  • Les crèmes BB + CC «conventionnelles» utilisent principalement des filtres solaires de synthèse. Dans les produits de protection solaire, les filtres solaires protègent la peau du coup de soleil et d’autres dommages sur la peau. Dans les crèmes BB + CC l’utilisation de ces filtres solaires et mis en avant comme arme «anti-âge», en tant que protection des agressions de la peau dues au soleil.
  • Les filtres solaires de synthèse ont par contre un potentiel doublement problématique : – leur fonctionnement et leur composition chimique (en partie perturbateurs hormonaux et pollution de l’environnement).
  • Par ailleurs se pose la question si une protection permanente et quotidienne de la peau, -que ce soit avec des filtres de synthèse ou des filtres minéraux- est réellement bénéfique. Ma réponse est non, car une telle protection prévient la formation de la vitamine D.

    Carences en vitamine D : l’alerte des experts
    L’institut allemand de l’évaluation des risques s’est penché sur la question de la vitamine D, car une étude inquiétante avait constaté des carences flagrantes de cette vitamine. Cette étude démontre pour l’Allemagne une concentration suffisante de vitamine D en été (23 ng/ml), alors que les taux sont bien plus faibles en février/mars (15 ng/ml).

  • La vitamine D, -si importante-, se forme dans les couches supérieures de la peau.
  • Pour qu’une quantité suffisante de vitamine D propre au corps humain (20-60 ng/ml) puisse se constituer, une exposition quotidienne de 15-20 minutes est indispensable. Il suffit pour cela d’exposer les mains et le visage à la lumière directe du soleil.
  • Nous avons donc besoin de la lumière du soleil sur notre peau ! Si notre peau est quotidiennement protégée par des crèmes avec des filtres solaires tout le long de l’année, les carences en vitamine D vont s’accentuer- avec des répercussions importantes sur notre santé.

Les débuts des crèmes BB

  • Ce sont des dermatologues qui étaient principalement à l’origine des toutes premières crèmes BB. Ces dermatologues avaient développés,-il y a une dizaine d’années déjà-, des crèmes spécifiques pour des peaux à problèmes, à tendance réactive, avec pores dilatés et les avaient nommés „Blemish Balm“.
  • Ces produits font sens, car il répondent à un problème de peau bien spécifique.
  • Un autre produit ‘combiné’, qui est également sur le marché depuis bien longtemps, apporte les mêmes solutions : Il s’agit tout simplement des crèmes teintées. Ce type de crème se trouve aujourd’hui également sous l’appellation des crèmes BB et des crèmes CC.

Voici l’exemple d’une crème BB classique:

 

A_DrSchrammeckB_DrSchrammek

 

La crème teintée qui pourrait tout aussi bien s’appeler crème BB ou crème CC
Une bonne crème teintée est une crème de jour ‘tout terrain’ pour un type de peau spécifique qui rajoute comme ‘petit plus’ un élément couvrant à base de pigments de couleurs pour harmoniser et unifier le teint.
Les présentations des crèmes teintées restent généralement très sommaires, alors qu’elles pourraient tout à fait être mises en avant comme produits „5-en-1“ ou „7-en-1, comme le font souvent les crèmes BB ou CC.
Le bilan d’efficacité de ces crèmes est tout à fait honorable et multiple : (1) harmoniser le teint, (2) hydrater, (3) raffermir, (4) matifier, (5) renforcer, (6) protéger la peau – et voici que l’on arrive au score du produit «6-en-1».
En regardant les slogans publicitaires des crèmes BB et CC on s’aperçoit que c’est exactement dans cette logique que l’on «gonfle» artificiellement les vertus du produit.
Cela se présente par exemple ainsi pour une formule «7-en-1» hydratation intense- raffermit en douceur – la peau devient plus lisse – affine et raffermit – affine les pores – réduit l’apparence des pores dilatées – procure un teint rayonnant.

 
Voici l’exemple d’une crème teintée, certifiée en tant que cosmétique naturel et bio.

 
C_Logona

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tests produits : 15 crèmes CC et crèmes BB en comparaison
Dans la première partie des tests produits seront présentées les crèmes BB et crèmes CC qui ne se distinguent en principe pas vraiment des crèmes teintées.
Dans la deuxième partie, ce sont les crèmes BB et CC de la catégorie «soin, anti-âge, fond de teint» qui seront analysés. Le point commun principal de ces crèmes sont des filtres solaires avec indices de protection moyens à élevés.

Voici la première partie des tests

1ère partie des tests produits : Les crèmes BB et crèmes CC de la catégorie «crème teintée»

Commentaire: cet article date de septembre 2013
Les compositions des produits peuvent changer, même une gamme entière peut changer d’orientation d’une année à l’autre et choisir de supprimer ou de rajouter certains composants, par exemple. Aucun site ou magazine de consommateur actualise en permanence ces changements, ce serait un travail gigantesque, à faire en continu. Et les articles ne sont pas supprimés à la simple demande des fabricants qui expliqueraient que les formules aient changé de formulation depuis la parution du test. Le test produit reflète par contre «l’image exacte du moment», les tests sont clairement datés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *