Comment les marques trompent le consommateur: deux exemples, dont une crème bébé

Octobre 2014

Dans sa communication, la marque Corine de Farme met en avant son créneau de « L’homéo-beauté végétale: un concept exclusif ». La réalité est bien différente : en regardant de plus près la formulation des crèmes, on ne peut ni parler d’homéopathie, ni même de cosmétique végétale. Les deux crèmes, même celle pour bébés, contiennent par exemple un conservateur de synthèse controversé depuis longtemps pour son potentiel allergique important.

Corine1

Voici pourquoi une peau de bébé ne devrait pas être « maltraitée » avec des composants chimiques

La peau d’un bébé est merveilleusement douce et de ce fait très sensible. Il lui faut environ un an pour se développer totalement et pouvoir se protéger contre les influences extérieures. Et c’est justement parce que la peau du bébé est si douce et si perméable que son développement naturel devrait être le moins possible entravé. 
Voici deux explications pour cela:
Les glandes sébacées qui forment un film lipidique protecteur sur la peau ne fonctionnent pas encore très bien. C’est l’absence de ce film qui explique d’ailleurs que les bébés sentent si bon.
La peau est très perméable car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres.
Chaque produit cosmétique représente en quelque sorte une ingérence dans son métabolisme très subtil et fragile. C’est la raison pour laquelle les produits pour bébé doivent être exempts de tout composant chimique contestable.
Recommandations pour les produits bébé : voir encadré ci-dessous

Corine2

Textez

Commentaire: cet article date d’octobre 2014

Les compositions des produits peuvent changer, même une gamme entière peut changer d’orientation d’une année à l’autre et choisir de supprimer ou de rajouter certains composants, par exemple. Aucun site ou magazine de consommateur actualise en permanence ces changements, ce serait un travail gigantesque, à faire en continu. Et les articles ne sont pas supprimés à la simple demande des fabricants qui expliqueraient que les formules aient changé de formulation depuis la parution du test. Le test produit reflète par contre «l’image exacte du moment», les tests sont clairement datés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *