Du Methylisothiazolinone à la place des parabènes ? Pour le Methylisothiazolinone, on constate une «augmentation épidémique de réactions sensibilisantes»

Février 2014

Un grand nombre de personnes a bien retenu le nom des parabènes et les évite désormais en tant que conservateurs. Néanmoins, il serait maintenant temps de retenir un nouveau nom, celui du Methylisothiazolinone. Il suffirait déjà de se rappeler des appellations «Methyliso» et «Methylchloro» pour éviter deux substances au potentiel allergique très élevé.

Methylisothiazolinone et Methylchloroisothiazolinone
Ces deux conservateurs sont présent soit de manière isolée, dans ce cas on utilise essentiellement du Methylisothiazolinone, soit utilisés par paires : du Methylisothiazolinone en combinaison avec du Methylchloroisothiazolinone.

  • Dans ma base de données de désignations INCI, ces conservateurs récoltent de très mauvaises notes depuis longtemps, même si l’industrie des cosmétiques prétend qu’ils sont sûrs. Les preuves récentes en témoignent : le nombre de personnes qui ont des réactions allergiques importantes provoquées par le Methylisothiazolinone, est en augmentation constante. Même constat pour l’association du Methylisothiazolinone avec le Methylchloroisothiazolinone, on ne peut pas se fier à leur innocuité.
  • La Fédération pour l’Information des Cliniques Dermatologiques (Informationsverbund Dermatologischer Kliniken, IVDK) dispose de la plus importante banque de données concernant la problématique des allergies. 40 cliniques dermatologiques d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse appartiennent à cette fédération. Le système de veille de l’IVDK permet de donner rapidement et efficacement l’alarme. Le IVDK a lancé une alerte au sujet de ces nombreuses réactions allergiques provoquées par le Methylisothiazolinone. Le magazine de consommateurs allemand ,-Öko Test-, cite le professeur Axel Schuch, Directeur du IVDK: «Aucune autre substance allergisante ne provoque autant de réactions allergiques, avec une évolution presque épidémique».
    MethyL
    Des eczémas sur le visage et les mains, dus au Methylisothiazolinone
    Entre 2009 et 2012 le nombre de personnes concernées s’est multiplié par trois : le taux est passé de 1,94% à 6,02%. L’utilisation du Methylisothiazolinone est particulièrement problématique dans les produits qui restent sur la peau. Le professeur Schuch explique dans le magazine Öko test que «le Methylisothiazolinone ne devrait plus être utilisé dans des produits sensés rester sur la peau».
  • Courant Septembre 2013, l’émission de télé BBC-One-Watchdog signalait une augmentation considérable de réactions allergiques au produit Piz Buin 1-day-long sun Lotion, dues au Methylisothiazolinon et questionnait différentes sociétés au sujet de ce conservateur. Les communiqués de ces sociétés montrent qu’à ce stade presque tous les fabricants mettent encore en avant l’innocuité du Methylisothiazolinone.
  • Le site suivant démontre bien que le Methylisothiazolinone est utilisé dans plusieurs milliers de produits : http://www.goodguide.com/ingredients/53090-methylisothiazolinone

Deux exemples de crèmes : L’Oréal & Beiersdorf
En tant que composant «isolé», on retrouve du Methylisothiazolinone principalement dans des produits sensés rester sur la peau.

  • Beiersdorf (Nivea) fait partie de ces sociétés qui proposent des produits conservés avec du Methylisothiazolinone, utilisé à la place des parabènes. C’est par exemple le cas pour les produits de soin visage de la gamme „Pure & Natural“ (également disponible sur le marché sous le nom „Natural Balance“).
  • La crème BB Total Repair 10- Revitalift de L’Oréal contient également le conservateur Methylisothiazolinone.

Beiersdorf veut se passer du Methylisothiazolinone à partir de 2015
Si le fabricant Beiersdorf supprimera le Methylisothiazolinone à partir de 2015 dans ses produits, cela veut dire que beaucoup de produits avec cette substance très allergisante resteront encore sur le marché pendant un bon moment. Quoi qu’il en soit : d’autres fabricants de cosmétiques devraient suivre l’exemple de Beiersdorf au plus vite.

  • Le conseil scientifique de la commission européenne (SCCS) prévoit quelques interdictions au sujet des parabènes. Pour l’instant, il n’y a pas eu de réaction au sujet de l’augmentation de réactions allergiques dues au Methylisothiazolinone. Seule l’association Methylchloroisothiazolinone -Methylisothiazolinone a fait l’objet de quelques restrictions.

Tout aussi allergène : le Methylchloroisothiazolinone en tandem avec le Methylisothiazolinone
En 2010 le SCCS s’est penché sur la question de l’association du Methylchloroisothiazolinone avec du Methylisothiazolinone. Etant donné que cette association contient un potentiel allergique important, il a été décidé que cette combinaison serait autorisée uniquement dans des produits qui ne restent pas sur la peau, comme les shampooings, par ex. Il existe certainement plus d’un millier de produits qui contiennent une combinaison de Methylchloroisothiazolinone et de Methylisothiazolinone, voici juste quelques exemples :

  • Shampooing EverPure de L’Oréal.
  • Chez John Frieda , par exemple, le Masque Intensif Miraculous Recovery – Friss Ease, la Mousse Coiffante Boucles Idéales ou le Shampooing Go Blonder.
  • Le Shampooing Oil Nutrition, le Shampooing Intense Care et d’autres shampooings de la marque Dove.

Personne ne peut vraiment confirmer si la quantité maximale autorisée est vraiment sûre et ne posera aucun problème. Les personnes avec des peaux sensibles, à tendance allergique, devraient plus particulièrement faire attention à la composition de leurs produits.

Dans le cas de substances très allergisantes, comme l’association du Methylchloroisothiazolinone avec du Methylisothiazolinone, les taux de réactions allergiques peuvent s’emballer, tout comme c’est déjà le cas pour le Methylisothiazolinone, utilisé seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *