Produits de soin pour bébé : 4 produits revus... à la loupe. | La Vérité sur les CosmétiquesLa Vérité sur les Cosmétiques
 

Produits de soin pour bébé : 4 produits revus… à la loupe.

Octobre 2016

Les produits pour bébé

Les produits de soin pour bébé sont parmi les sujets les plus sensibles, régulièrement  alimentés par des articles alarmistes dans la presse, « tel produit qui serait à éviter à tout prix », « telle autre marque qui persistait à utiliser des composants chimiques controversés dans leurs produits ». Des magazines publient ensuite des listes de produits « safe », et ceux à bannir de la salle de bain de leurs tout-petits.

Si seulement le débat pouvait se réduire à une « liste de produits » ou de « marques » ou de « composants » à éviter…. ce serait de nouveau un peu plus simple.
Certains fabricants de cosmétique conventionnelle ont aussi compris depuis un moment qu’il suffisait de mettre « sans parabènes » ou «sans phenoxyethanol » sur l’emballage pour faire passer des formulations bien plus problématiques que les fameux parabènes dont tout le monde a désormais entendu parler.

De nombreux parents sont souvent perdus face à l’offre très étendue de produits pour bébés. La multitude de crèmes, d’huiles ou de shampooings aujourd’hui disponible sur le marché pourrait fait croire qu’il serait nécessaire d’utiliser un tas de produits spécifiques pour prendre soin de la peau sensible du bébé.
Les parents, paniqués à l’idée de mettre la peau de leur bébé en contact avec des composants douteux, commencent donc à chercher des alternatives et se retrouvent aussi désormais confrontés à une myriades d’informations contradictoires sur le net.

Nous allons apporter notre éclairage sur le sujet, pour que vous puissiez ensuite vous faire votre propre idée et agir en tant que « consommateur éclairé ».

baby-560890_1280

Voici les raisons pour lesquelles une peau de bébé ne devrait pas être en contact avec des composants chimiques controversés
La peau d’un bébé est merveilleusement douce et de ce fait très sensible. Il lui faut environ un an pour se développer intégralement, notamment développer sa protection contre les influences extérieures. Et c’est justement parce que la peau du bébé est si douce et si perméable que son développement naturel devrait être entravé le moins possible.
Voici deux explications à ce sujet :

  • Les glandes sébacées qui forment un film lipidique protecteur sur la peau ne fonctionnent pas encore de manière optimale. C’est l’absence de ce film qui explique d’ailleurs le parfum délicat qu’émane des bébés. La peau est très perméable car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres.
  • La peau d’un bébé a un pH neutre durant les premières semaines : elle n’est donc pas encore suffisamment protégée par le film acide protecteur qui met les cellules à l’abri des influences extérieures néfastes, des bactéries et des champignons. Il faut environ 6 semaines pour que le pH devienne acide et que la peau puisse mieux se défendre.

Chaque produit cosmétique représente en quelque sorte une ingérence dans son métabolisme très subtil et fragile. C’est la raison pour laquelle les produits pour bébé devraient être exempts de tout composant chimique controversé.


Nous avons donc voulu étudier la questions sous cet angle, en regardant de plus près la composition de quatre produits. Les produits sélectionnés et analysés en fonction de leur composition sont issus de différents réseaux : pharmacie, supermarché, magasin bio et parapharmacie. Certaines marques ou produits sont bien sûr présents dans différents réseaux de distribution.

Pharmacie:

Avène, Pédiatril Crème au Cold cream
100ml,10,95€

avenebebe

Un emballage bleu layette, une marque et un nom de gamme qui inspire confiance « Pédiatril », voici ce que l’on pourrait retenir au premier abord.
La présentation du produit se veut également rassurante :
« Soin nutritif et protecteur de la peau sèche et sensible du nourrisson et du bébé. Sans paraben, sans phénoxyethonaol et sans chlorphénésine. »

Donc, on semble avoir évité le pire (les parabens, le phenoxyethanol; la chlorphénésine….) et le produit nous assure que « ses actifs nutritifs et surgissant restaurent le film hydrolipidique …. et nourrissent la peau en profondeur ».

Allons regarder la composition à la loupe cette fois-ci.

AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). MINERAL OIL (PARAFFINUM LIQUIDUM). GLYCERIN. GLYCERYL STEARATE. PEG-12. STEARIC ACID. CYCLOMETHICONE.MICROCRYSTALLINE WAX (CERA MICROCRISTALLINA). BEESWAX (CERA ALBA). PARAFFIN. BHT. C20-40 PARETH-10. CAPRYLYL GLYCOL. CETYL ALCOHOL. CETYL PHOSPHATE. DIMETHICONE. SODIUM ACETATE. SODIUM HYDROXIDE. TRIETHANOLAMINE.

  avenepediatril
Formulation de base / matières actives
Comme toujours, dans une formulation de produits cosmétiques, ce sont les 5-10 premiers composants,  -présents en plus grande quantité-, qui déterminent le «profil» global d’un produit.

 
Juste après l’eau (qui est de l’eau thermale d’Avène, certes), en 2ème position on trouve donc ici une huile minérale (Paraffinum liquidum) présente en quantité importante, complétée en 8ème et 10ème position par deux autres composants issus de la pétrochimie:  Cera Microcristallina et Paraffin. S’ajoute également une  huile de silicone Cyclomethicone  en 7ème position.
Ces huiles minérales ou synthétiques procurent hydratation, -certes-, mais posent problème à bien d’autres niveaux (voir l’encadré ci-dessous).
Les composants hydratants naturels sont peu présents: il y’a principalement la  Glycérine, le Glyceryl Stéarate en 3 ème et 4ème position et la cire d’abeille Cera Alba en 9ème position.

 

Ce qui est plus problématique, c’est que d’autres substances controversées se sont glissées dans la formule:

  • Les PEG : le PEG-12 en 4ème position et le C20-40 PARETH-10 (12ème), les PEG sont des matières éthoxylées. Elles ne sont pas nocives en soi, mais obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, issues d’un procédé chimique qui impose des mesures de sécurité les plus strictes.  Ils sont par ailleurs susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et ne sont pas très biodégradables, donc polluantes.
  • Le BHT (11ème), étudié en tant que perturbateur endocrinien et classé comme réellement problématique (cancérogènes possible) dans certains pays, dans la formule il intervient en tant que matière antioxydante.
  • Le Triethanolamine tout à la fin, une substance tampon problématique, car susceptible de former des nitrosamines, cancérigènes.Qualité Bio : Aucune

 
Verdict : Une formulation globale qui donne la place centrale aux composants de synthèse, avec la présence de quelques composants naturels, mais aussi des composants controversés et problématiques à différents niveaux. Et la présence d’eau thermale avec ses vertus de soin ne fait pas vraiment le poids face à cet arsenal de composants chimiques.
Est ce que ces composants ont leur place dans les produits pour bébé, sont-ils réellement nécessaires dans ce type de formulation ?

 

huilesminerales

 

 

Magasin bio :
LOGONA Crème de Soin Bébé Calendula
100 ml, 10,70 €
logonabebe

logona1

logona2

 
Ingrédients INCI : Aqua (Water), Glycine Soja (Soybean Oil)*, Glyceryl Citrate/Lactate/Linoleate/Oleate, Cera Flava (Beeswax), Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil*, Olea Europaea (Olive) Fruit Oil*, Butyrospermum Parkii (Shea Butter)*, Sorbitan Stearate, Glycerin, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond Oil)*, Theobroma Cacao (Cocoa Butter), Calendula Officinalis (Calendula Extract)*, Chamomilla Recutita (Chamomile Extrakt)*, Hectorite, Sucrose Cocoate, Xanthan Gum, Parfum (Fragrance), Tocopherol, Limonene, Linalool,

La présentation du fabricant :« cette crème de soin au calendula bio hydrate et protège la peau délicate de bébé grâce à l’extrait de calendula bio, l’huile de jojoba bio et l’huile d’amande douce bio. Testée cliniquement. »

 
Formulation de base / matières actives
Les 10 premiers composants de cette crème sont principalement des composants authentiques et 100% naturels. Juste après l’eau, Il s’agit de l’huile de soja bio, d’un émulsifiant d’origine végétale, de la cire d’abeille, de l’huile de jojoba bio, de l’huile d’olive bio, du beurre de karité bio, de l’huile d’amande bio. A cela s’ajoute la glycérine végétale hydratante,le beurre de cacao, l’extrait de calendula bio et de camomille bio.

Qualité Bio
Tous les composants principaux sont issus de l’agriculture biologique : huile de soja bio, huile de jojoba bio, huile d’olive bio, beurre de karité bio, huile d’amande bio, extrait de calendula bio.

 
Concernant la présence d’huiles essentielles en tant que parfum tout à la fin de la formulation, je renvoie vers l’article suivant, qui évoque la question des substances potentiellement allergènes (Citral, Limonene, Geraniol) issues d’huiles essentielles.

Une liste d’une vingtaine de substances identifiées comme problématiques dans les cosmétiques est-elle suffisante ?

 
Verdict :  Cette crème est l’exemple de ce qu’un produit pour bébé devrait représenter : un soin de la peau, dont l’efficacité est directement issue de la force de la nature dans son intégralité avec son « cocktail de propriétés »; extraits de vitamines, de minéraux et les composants végétaux secondaires, si importants.

 

 
kid-1365105_1280

 

 

 

Supermarché :
MUSTELA
Bébé Hydra Bébé Lait Corps
Peaux Normales
300ml, 8,65 €  

 
mustelabebe

Sur l’emballage on peut lire « renforce la barrière cutanée et préserve la richesse cellulaire grâce à son actif naturel breveté. Hydratée immédiatement et durablement, la peau de votre bébé se renforce un peu plus chaque jour ».

Formule INCI : Aqua, Paraffinum Liquidum, Hydrogenated Coco-Glycerides, Petrolatum, Glyceryl Stearate, Octyldodecanol, Prunus Amygdalus Dulcis (Swet Almond) Oil, Laureth-23, Butyrospermum Parkii (Shea) Butter,1-2 Hexanediol, Ceteareth-20, Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Cetearyl Alcohol, Parfum (Fragrance),Glyceryl Caprylate, Ceteareth-12, Carbomer, Tocopheryl Acetate, Xanthan Gum, Cetyl Palmitate, Cocoglycerides, Sodium Hydroxide, Pentylene Glycol, Persea Gratissima (Avocado) Fruit Extract, Citric Acid.

 

mustela1

Formulation de Base / matières actives
Comme toujours, dans une formulation de produits cosmétiques, ce sont les 5-10 premiers composants,  -présents en plus grande quantité-, qui déterminent le « profil » global d’un produit.

 
Juste après l’eau, en 2ème position et 4ème on trouve ici de nouveau des huiles minérales issues de la pétrochimie Paraffinum Liquidum et Petrolatum présentes en quantité importante. Ces huiles minérales ou synthétiques procurent hydratation, -certes-, mais posent problème à bien d’autres niveaux (voir l’encadré ci-dessus).
On y trouve également des substances végétales naturelles en 7ème et 9ème position, l’huile d’amande et le beurre de karité, mais présentes en quantité inférieure, car les ingrédients sont toujours classés de manière dégressive, en fonction de leur quantité présente dans la formule.

D’autres substances controversées se sont glissées dans la formule:

  • Le émulsifiants chimiques Laureth-23 et Ceteareth-20 et Ceteareth-12, faisant partie des PEG qui sont des matières éthoxylées. Elles ne sont pas nocives en soi, mais obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, issues d’un procédé chimique qui impose des mesures de sécurité les plus strictes. Les PEG sont par ailleurs susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et ne sont pas très biodégradables, donc polluantes.
  • le 1-2 Hexandiol, un solvant chimique aussi souvent employé en tant que conservateur, potentiellement allergène
  • Le Pentylene Glycol un agent hydratant ou solvant qui peut être d’origine chimique ou naturelle, végétale (issu de canne à sucre, par exemple). Vu qu’il s’agit ici d’un produit qui n’est pas certifié « cosmétique naturelle et bio », il y a des fortes chances qu’il soit ici de synthèse.
  • Le Carbomer, un gélifiant problématique sur le plan environnemental, polluant.Le « Parfum » indiqué dans la liste des INCI peut également parfois poser problème: étant donné qu’il s’agit d’un produit non certifié (en cosmétique naturelle et bio) il y a des fortes chances que ce soit un parfum de synthèse, qui contient très souvent également des phtalates, classés également comme perturbateurs endocriniens. Pour éviter la présence de phtalates, la seule certitude serait d’opter pour un produit certifié, les parfums de synthèse ne sont tout simplement pas autorisés par les différents cahiers de charges en cosmétique naturelle et bio.

 
Verdict : Une formulation globale qui donne de nouveau la place centrale aux composants de synthèse (parrafine etc), surtout pour son effet principal, l’hydratation. On peut noter la présence d’un peu plus de composants naturels, huile d’amande et de jojoba, beurre de karité, par exemple.
Mais aussi toujours des composants controversés et problématiques à différents niveaux.

 

 

pexels-photo-99603

 
Parapharmacie :

Weleda
Soins Bébé Lait Corporel au Calendula
200ml, 10,50 €

weledabebe

weleda1weleda2
Liste INCI

Water (Aqua), Sesamum Indicum (Sesame) Seed Oil*, Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil*, Glycerin, Alcohol*, Glyceryl Stearate SE, Cetearyl Glucoside, Hydrogenated Coco-Glycerides, Calendula Officinalis Flower Extract*, Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract*, Beeswax (Cera Alba)*, Theobroma Cacao (Cocoa) Seed Butter*, Xanthan Gum, Glyceryl Caprylate, Fragrance (Parfum)*, Limonene, Linalool, Geraniol, Citral

Les explications du fabricant :
« Un lait onctueux pour un geste de soin très doux et naturel après la toilette ou le bain des bébés et des jeunes enfants. Une fragrance douce et chaleureuse, allégée en huiles essentielles : fleur de camomille avec de délicats accents vanillés. »

Formulation de Base / matières actives
Les 10 premiers composants de cette crème sont principalement des composants authentiques et 100% naturels. Juste après l’eau, on trouve l’huile de sésame bio, de l’huile d’amande bio, de la glycérine végétale hydratante, des émulsifiants à base de sucre, de l’extrait de calendula bio et de camomille bio. A cela s’ajoute le soin hydratant de la cire d’abeille bio du beurre de cacao bio.

Qualité Bio
Tous les composants principaux sont issus de l’agriculture biologique : huile de sésame, huile d’amande, l’extrait de calendula, l’extrait de camomille, la cire d’abeille, le beurre de cacao. Le parfum, issu d’huiles essentielles. Seul les parfums naturels issu d’huiles essentielles sont autorisés en cosmétique naturelle et bio.

 
Concernant les sujet des huiles essentielles je renvoie vers l’article suivant, qui évoque la question des substances potentiellement allergènes (Citral, Limonene, Geraniol ) issues d’huiles essentielles.

Une liste d’une vingtaine de substances identifiées comme problématiques dans les cosmétiques est-elle suffisante ?

 

 
Verdict :  Ce lait corporel est de nouveau exemplaire : un soin de la peau adapté au tout-petits, dont l’efficacité est directement issue de la force de la nature dans son intégralité avec son «cocktail de propriétés»: extraits de vitamines, de minéraux et les composants végétaux secondaires, si importants.

 

 

motherhood-1209814_1280

 

 
La cosmétique naturelle et bio pour les bébés et tout-petits : ce qu’il faudrait prendre en considération

L’analyse des 4 produits l’a bien montré, l’avantage penche de nouveau clairement du coté des produits certifiés en cosmétique naturelle et bio.
Nous avons également vu que l’analyse portait sur un ensemble de critères, et pas essentiellement sur le taux potentiellement élevé de composants bio.

L’analyse se penche notamment sur la qualité de l’excipient (= la formule de base), l’absence de composants problématiques, et bien sûr aussi la présence de composants issus de l’agriculture biologique, mais il serait important de ne pas se focaliser uniquement sur le % de la formule, mais de regarder l’ensemble de la formulation.

Les produits qui sont certifiés sur la base des différents cahiers de charges en cosmétique naturelle et bio par les différents organismes: Ecocert, Natrue, Cosmébio, BDIH, Cosmos, Nature & Progrès, Demeter ou encore Soil Association (UK), ICEA (Italie), USDA (US) représentent de nombreux avantages, avec un tronc commun considérable : notamment l’absence de composants issus de la pétrochimie (huiles minérales) ou de toute autre substance problématique tel que les perturbateurs endocriniens ou conservateurs de synthèse problématiques… bref, cela concerne toute la panoplie des composants problématiques et controversés.
Etant donné qu’il existe bien sûr aussi des différences parmi les produits certifiés, voici quelques critères de qualité pour choisir des soins bébé et enfants de qualité optimale :

  • Des composants véritablement naturels, non dénaturés chimiquement, comme d’authentiques huiles végétales, beurres et extraits de plantes devraient jouer le premier rôle dans la formulation d’un produit.
  • De préférence des composants de qualité, issus de l’agriculture biologique.
  • Les produits lavants, comme les shampooings, sont constitués à la base d’eau et de substances lavantes, les tensioactifs. La qualité, -c’est à dire la douceur-, de ces bases lavantes joue un rôle primordial.Le site abordera prochainement également de nouveau le sujet des bases lavantes, ou « tensioactifs » que l’on retrouve dans les produits d’hygiène : shampooings, gels douche, etc.

 

hand-baby

 

 

 

Les meilleurs soins pour bébé sont souvent les plus simples


Programme de soins pour les tout petits

  • Il est préférable de laisser la peau du nourrisson se développer à son rythme. Chaque produit cosmétique représente déjà en quelque sorte une ingérence dans son métabolisme très subtil et fragile.
  • Une hygiène exagérée conduit au dessèchement de la peau et peut même provoquer des irritations.
  • Tant que le bébé a très peu de cheveux, on peut renoncer sans regrets au shampooing, ou au moins choisir un produit aux substances lavantes (tensioactifs) très douces.
  • 
Appliquer l’huile ou les crèmes uniquement sur les parties sèches de la peau.
  • Quand les températures chutent et qu’il fait froid, appliquer sur le visage et les oreilles une noisette de baume ou une crème protectrice grasse. Une crème trop légère (contenant beaucoup d’eau) assècherait la peau et ne lui offrirait pas de protection suffisante.
  • Inutile par ailleurs d’appliquer les crèmes en permanence ou quotidiennement, même des crèmes de qualité…Il suffit de les appliquer sur les parties sèches de la peau ou de les utiliser occasionnellement pour renforcer les effets d’un léger massage.
  • N’exposez jamais directement au soleil les bébés et tout-petits, leur peau étant particulièrement sensible et vulnérable. Protégez leur peau, même à l’ombre, et jouez la carte de la sécurité avec des vêtements ou tentes anti-UV.

 

    
Gardez également à l’esprit que dans d’autres parties du monde, les bébés sont élevés sans une multitude de produits différents… ne connaissent pas les lingettes … et ne s’en portent pas plus mal.

download

3 réponses à Produits de soin pour bébé : 4 produits revus… à la loupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *