La « Vérité Cosméto du Mois » : Le fond de teint N°RF4 (beige-doré), de KORRES revu à la loupe

 

 

Décembre 2016

KORRES

FOND DE TEINT N°RF4 (BEIGE DORÉ),

COUVRANT & LONGUE TENUE, SPF15

Rose Sauvage

30 ml / 29,90 €

TOUS TYPES DE PEAUX

 


 

INCI :

Aqua/Water, Dimethicone, Cyclopentasiloxane, Titanium Dioxide, Isohexadecane, Mica, Ethylhexyl Methoxycinnamate, Glycerin, Sorbitan Isostearate, Dimethicone Crosspolymer, Cyclohexasiloxane, Alumina, Caprylyl Dimethicone Ethoxy Glucoside, Aluminum/ Magnesium Hydroxide Stearate, Silica Silylate, Sodium Chloride, Phenoxyethanol, Hexylene Glycol, Potassium Sorbate, Chlorphenesin, Sodium Dehydroacetate, Zinc Stearate, Parfum/Fragrance, Fructose, Glucose, Mannitol, PCA Dimethicone, Sorbitol, Polyperfluoroethoxymethoxy Difluoroethyl PEG Phosphate, Urea, Dextrin, Rosa Canina Fruit Oil, Sucrose, Tocopherol, Sodium PCA, Retinyl Palmitate, Ascorbyl Palmitate, Helianthus Annuus Seed Oil, Caprylyl Glycol, Trehalose, Alanine, Aspartic Acid, Glutamic Acid, Triacetin, Acetyl Hexapeptide-8, Benzoic Acid, Polyquaternium-51, Sodium Hyaluronate. [+/- (May Contain) CI 77891 (Titanium Dioxide), CI 77491 (Iron Oxides), CI 77492 (Iron Oxides), CI 77499 (Iron Oxides)].

Toutes les informations (INCI et présentation produit) proviennent du site web du fabricant,  Korres :

https://www.korres.fr/maquillage/teint/fonds-de-teint/fond-de-teint-n-rf4-couvrant-longue-tenue-spf15.html

Présentation du produit sur le site de la marque KORRES :

Ce fond de teint, embellisseur de teint à la couvrance moyenne haute, offre un fini lumineux naturel tout en alliant tenue et confort. Il unifie le teint en camouflant les pores dilatés, ridules apparentes et autres imperfections. Sa texture crémeuse est très agréable à appliquer. Contient un indice de protection solaire SPF15. Teinte n°: RF4 (beige doré). Testé sous contrôle dermatologique. Sans parabène, sans huile minérale, sans propylène glycol, sans éthanolmaine. Pas de test sur animaux.

Sur le site de la marque, dans la partie mission et valeurs, on trouve également le paragraphe suivant :

NOS CHOIX

« Notre engagement à développer des produits efficaces, naturels et sûrs, nous a conduit à remplacer les composants synthétiques comme les dérivés de pétrole (huiles minérales), les silicones (composants synthétiques non biodégradables), le propylène glycol (contenu dans les dissolvants et responsable de nombreuses allergies), les ethanolamines, les parabènes (responsables des irritations de la peau) et l’ammoniaque (composant fréquemment utilisé dans les colorants pour les cheveux) par des ingrédients d’origine naturelle hautement bénéfiques

Tous nos produits sont enrichis en extraits actifs de végétaux, en huiles végétales, acides aminés et organiques pour une efficacité et compatibilité optimales avec la peau et respectueux de l’environnement. »

https://www.korres.fr/missions-et-valeurs-de-korres

Jusqu’ici tout va bien…. Un premier coup d’oeil sur les formulations des crèmes visages semble confirmer une partie de leur discours. Par contre la marque vend également bien d’autres produits; des soins visages, des soins corps, des produits pour cheveux, des cosmétiques pour homme, des solaires, des parfums et du maquillage.

En choisissant au hasard de regarder de plus près un autre produit de la catégorie maquillage, -le fond de teint  n°RF4 (beige doré) on s’aperçoit que la formulation est bien différente des crèmes visage.

En analysant la composition du produit, on retrouve dans la liste des matières principales:

  • des silicones
  • des composants issu de la pétrochimie (dérivés du pétrole)
  • des filtres UV de synthèse controversés
  • plusieurs conservateurs de synthèse controversés
  • des quats

C’est assez contradictoire avec ce que Korres avait défini comme « mission et valeurs », l’engagement de la marque pour des «produits naturels, efficaces et sûrs» semble passer aux oubliettes, en tout cas pour une partie de leurs produits.

Allons voir de plus près la formulation du fond de teint.

 

 

Remarque liste des INCI rassemblées sur le site ;

  • Les répétitions de ne sont pas pris en compte (« Dimethicone » qui apparaît à plusieurs reprises, sous différentes variations) 
  • Certains composants comme le Sorbitan existent sous de multiples formes, le « Sorbitan Isostearate » apparaît donc sous le terme générique « Sorbitan. »

 

Analyse des composants :

Les composants chimiques identifiés ci-dessus se retrouvent en partie «majoritaire», car présents dans les 10 premières positions de la liste INCI. Juste après l’eau Aqua (Water),viennent deux composants à base de silicone; le Dimethicone et le Cyclopentasiloxane, suivi d’un filtre minéral, le Titanium Dioxide. Se rajoutent à cela un composant issu de la pétrochimie, le Isohexadecane, un pigment naturel Mica, un filtre UV chimique Ethylhexyl Methoxycinnamate, de la glycérine Glycerin, un émulsifiant Sorbitan, suivi d’un autre composant à base de silicone, le Cyclohexasiloxane.

Donc on démarre avec 3 composants à base de silicone, un composant issu de la pétrochimie et un filtre chimique UV controversé…. rien que pour le tout début de la formule, wow !

On dirait que l’on est quand même loin du constat du départ d’une marque qui affichait une démarche et un engagement bien différent:

« remplacer les composants synthétiques comme les dérivés de pétrole (huiles minérales), les silicones (composants synthétiques non biodégradables) (…..) 

par des ingrédients d’origine naturelle hautement bénéfiques. » 

 

Les composants problématiques et controversés

  • Au-delà de la problématique environnementale (difficilement biodégradables), certains composants à base de silicone représentent d’autres problématiques, comme le Cyclopentasiloxane, classé perturbateur endocrinien.
  • Le filtre UV de synthèse controversé Ethylhexyl Methoxycinnamate est également classé perturbateur endocrinien.
  • On trouvera par ailleurs dans la formule deux conservateurs de synthèse controversés Phenoxyethanol, allergène, classé perturbateur endocrinien et toxique pour le foie et le Chlorphenesin, une substance organo-halogénée susceptible d’effets allergisants et  problématique car elle peut s’accumuler dans l’organisme.
  • Vers la fin de la formule, on retrouve également un quat, le Polyquaternium -1, susceptible de provoquer des irritations et représentant un problème environnemental, les quats sont difficilement biodégradables.
  • Le «Parfum» ou «Fragrance» indiqué dans la liste des INCI peut également parfois poser problème: étant donné qu’il s’agit d’un produit non certifié (en cosmétique naturelle et bio) il y a des fortes chances que ce soit un parfum de synthèse, qui contient très souvent également des phtalates, classés également comme perturbateurs endocriniens. 
  • Pour éviter la présence de phtalates, la seule certitude serait d’opter pour un produit certifié, les parfums de synthèse ne sont tout simplement pas autorisés par les différents cahiers de charges en cosmétique naturelle et bio.

 

Mais où sont donc passés ces ingrédients «d’origine naturelle hautement bénéfiques » dont on nous avait tant parlé précédemment ? 

En dehors de certains composants naturels comme la glycérine hydratante et des émulsifiants d’origine végétale comme le sorbitane présents parmi les premiers composants et donc présents en plus grande quantité, on trouve bien sûr des composants naturels comme de l’huile de rose (en 33ème position) et de l’huile de tournesol (en 39ème position) par exemple, mais présents dans la dernière partie de la liste INCI et donc en quantité… plutôt minimaliste.

Cette analyse des composants est l’exemple classique d’une marque qui fait de réels efforts d’un côté, avec des compositions plutôt encourageantes pour les crèmes visages par exemple, qui se rapprocheraient parfois à quelques composants près des formulations de la cosmétique naturelle et bio*, et qui d’un autre côté propose des formulations presque purement chimiques pour d’autres catégories, les solaires ou produits de maquillage par exemple. La composition, -la part de composants naturels et chimiques- varie fortement d’un produit à l’autre, ce qui rend l’ensemble de l’interprétation des produits assez complexe.

*notons tout de même la présence problématique de conservateurs de synthèse  phenoxyethanol, de PEGs, de solvants, etc, dans la plupart des formules des soins visages.

Ce qui signifie aussi que certaines marques mettent en avant quelques formulations de produit plutôt «propres» pour se redorer le blason et faire croire que le reste de leurs produits et de leur offre suivrait la même ligne directrice.

La seule garantie pour éviter ce genre de pièges marketing, c’est d’opter pour des marques entièrement certifiées en cosmétique naturelle et bio ou alors… de vérifier gamme par gamme et … produit par produit…. si le discours correspond à la réalité concrète de la formulation du produit.

 

2 réponses à La « Vérité Cosméto du Mois » : Le fond de teint N°RF4 (beige-doré), de KORRES revu à la loupe

  • Effectivement , c’est le double jeu que jouent certaines marques de produits cosmétiques. Ce qui nuit à l’ensemble des fabriquants de produits cosmétiques car peut-on passer son temps à « décrypter  » des listes INCI à chaque fois que l’on achète un produit de beauté? Surtout quand celui-ci comporte plus d’une trentaine de composants chimiques ou non.
    Même si l’on finit par avoir certains automatismes (pour les silicones, les conservateurs etc..) on ne connaît pas tout et ce n’est qu’après l’achat que l’on peut vérifier chez soi tranquillement : mais c’est trop tard! Et on se retrouve avec un produit qui contient des perturbateurs endocriniens etc.. La confiance n’est alors plus de mise. J’étais aussi, je crois, bien trop naïve !
    Voilà pourquoi je ne fréquente plus les parfumeries ni le rayon hygiène et cosmétique des supermarchés sauf s’il y a un rayon bio-cosmétique. Même les produits vendus en parapharmacie peuvent être très surprenants, ils ne sont pas forcément gage de qualité.
    Je me suis tournée depuis plusieurs mois déjà vers des produits bio ou slow cosmétique qui ont une liste INCI bien plus courte et plus lisible. Certes cela peut avoir un coût, mais s’il faut comparer avec des produits de grandes marques fort connues, je fais au final des économies… de temps et d’argent. Et je peux me maquiller et m’appliquer sereinement des produits sur le visage et le corps. J’en fais même certains moi-même. Je ne regrette qu’une chose : avoir connu votre site bien tardivement.

  • Merci pour vos articles et votre travail d’investigation.
    J’ai travaillé des années en parfumerie et institut, j’ai vendu un tas de produits cosmétiques conventionnels, dont j’étais fan! Mais lorsque mon deuxième enfant a connu des problèmes de peau très vite après la naissance, j’ai commencé à me poser des questions, à me documenter et je suis tomber sur votre site. J’ai étudié, grâce à vous, les produits que j’utilisais un par un, et je suis tombée de tellement haut! Des années de poudre aux yeux et de leurre. Désormais je n’utilise que des produits cosmétiques bio pour toute la famille, et je milite. Merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *