La Vérité Cosméto du Mois : fond de teint Forever Undercover de DIOR revu à la loupe

 

 Mars 2018

DIORSKIN

Forever Undercover

Teint Fluide Haute Couvrance 24H

30 ml

45,50 €  (prix au litre : 1 517 €/l)

INCI* :

Cyclopentasiloxane (D5), Aqua (Water), Alcohol, Trimethylsiloxysilicate, Phenyl Trimethicone, PEG -, Glycerin, Silica, Vinyl Dimethicone/Methicone Silsesquioxane Crosspolymer, Disteardimonium Hectorite, Sodium Myristoyl Glutamate, Butylene Glycol, Glyceryl Undecyl Dimethicone, Phenoxyethanol, Propylene Carbonate, VP/VA Copolymer, Parfum (Fragrance), Tetrasodium EDTA, Aluminum Hydroxide, Rosa Multiflora Fruit Extract, Linalool, Limonene, Citronellol, BHT

[+/- May contain: CI19140, CI42090, CI77007, CI77163, CI77491, CI77492, CI77499, CI77891 )

 

Bénéfices produit, –  présentés sur le site de DIOR :

DESCRIPTION

Experts en matière de finis de peau et de tenue, les laboratoires Dior réinventent la correction extrême avec Diorskin Forever Undercover. Ce fond de teint fluide et haute couvrance 24H* réconcilie contrôle du teint maximal et aspect mat naturel pour un résultat « Kiss-Proof. Touch-Proof. Life-Proof. All Night. All Day. »** 

Peter Philips, Directeur de la Création et de l’Image du Maquillage Dior, nous livre sa perception de ce néo-camouflage*** : « Intégrée dans une texture très fluide, la haute concentration en pigments assure une correction parfaite des imperfections. Ce qui est très nouveau **** pour une telle couvrance : le produit ne se sent pas et ne se voit pas. Le fini est frais et suffisamment mat pour ne pas nécessiter de poudre. »

https://www.dior.com/beauty/fr_fr/parfum-beaute/maquillage/teint/fonds-de-teint/pr-foundation-y0009000-teint-fluide-haute-couvrance-24h*.html

  • Les INCI proviennent de l’échantillon du produit, le fabricant n’a pas jugé nécessaire de rendre la formulation transparente sur son site.

Dans la partie FORMULA sur le site, on retrouve plutôt de nouveau un descriptif produit orienté commerciale, en tout cas, pas la liste INCI détaillée.

Diorskin Forever Undercover renferme la plus haute charge de pigments de toute la gamme, presque deux fois plus que dans le fond de teint fluide iconique Diorskin Forever, pour un camouflage parfait. La formule à base d’eau fixe sur la peau un film ultra-fin, très pigmenté sans aucune sensation de matière, pour offrir un fini mat imperceptible pendant 24H*

Dans l’article et test produit d’un produit comparable (L’ORÉAL Accord Parfait Highlight Iluminateur août 2007) nous avions vu également que dans les produits de maquillage, les composants minéraux, les pigments de couleurs jouaient un rôle important, complété par des substances « plus ou moins » naturelles pour la partie hydratation ou texture de la formule (fluide, mate, couvrante, etc…), par exemple.

Tout comme le produit de L’Oréal, la présentation du produit de DIOR ne mentionne aucune substance naturelle ou végétale…. qui pourrait faire croire que la substance naturelle jouerait un rôle phare dans ce produit de maquillage.

Pour la simple raison qu’il n’y a AUCUNE authentique substance végétale notable dans ce produit…

Pas d’huile ou de cire végétale, pas d’extrait de plante, pas d’huiles essentielle naturelle… Ah si…. une petite fraction d’extrait de rose, quelque part vers la fin… Le fabricant parle d’une « formule à base d’eau » , mais étant donné qu’il s’agit bien d’un fond de teint et non d’une eau florale, on se doute bien que l’eau joue une partie mineure dans les propriétés du produit.

Le maquillage, le fond de teint « à l’eau » n’a pas encore vraiment été inventé, en tout cas…

On retrouve bien sûr aussi des substances hydratantes comme la glycérine, qui -par contre- peut provenir de différentes sources : végétale, animale ou de de synthèse. Difficile de savoir d’où provient la glycérine ici en interprétant uniquement la liste INCI. 

Les cosmétiques naturels et bio certifiés par contre n’autorisent essentiellement la glycérine végétale, pour les autres fabricants ou marques la question reste ouverte.

Analyse des composants :

Ce qui saute aux yeux, quand on regarde l’ensemble de la formulation, c’est qu’il s’agit d’un socle basé essentiellement sur des composants de synthèse, principalement des silicones pour la texture ou l’hydratation, des conservateurs de synthèse pour la conservation, des solvants de synthèse, etc.

Comme toujours, ce sont les 5-8 premiers composants qui constituent majoritairement le « profil » global du produit. 

Et la formulation ne démarre pas vraiment du bon pied, le tout premier composant, -présent en plus grande quantité-, est un composant de silicone, le Cyclopentasiloxane (D5), perturbateur endocrinien suspecté.

D’autres substances controversées se sont glissées dans la formule :

  1. Le Phenoxyethanol, conservateur de synthèse controversé, potentiel toxique avéré (nocif pour le foie, notamment)
  2. Une flopée de silicones, substances problématiques sur le plan environnemental, (non biodégradables), polluantes : Trimethylsiloxysilicate (4ème), Phenyl Trimethicone (5ème), Vinyl Dimethicone/Methicone Silsesquioxane Crosspolymer,  (9ème) Glyceryl Undecyl Dimethicone ( 13ème)
  1. Tetrasodium EDTA, substance problématique sur le plan environnemental; car polluante
  1. Le BHT antioxydant chimique (classé perturbateur endocrinien)
  2. Des PEGs, ce sont des matières éthoxylées. Obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, issues d’un procédé chimique qui impose des mesures de sécurité les plus strictes. Les PEG sont par ailleurs susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et sont peu biodégradables, donc polluantes.
  3. Le CI19140 Colorant jaune (colorant azoïque) Les colorants azoïques (pigments de synthèse) peuvent déclencher des allergies, certains colorants azo sont classés «cancérigènes possibles».

Donc en résumé, en dehors de l’eau, de l’alcool et de quelques pigments couvrants, le produit est constitué principalement de composants de synthèse, silicones, solvants de synthèse et de composants controversés (conservateurs de synthèse classés perturbateur endocrinien ou substances problématiques sur le plan environnemental)…

Verdict

Forever Undercover… Le nom est juste parfait, avec une formulation de la sorte, le fond de teint de cette marque, – considérée comme très haut de gamme- a tout intérêt à se cacher et jouer profil bas…

2 réponses à La Vérité Cosméto du Mois : fond de teint Forever Undercover de DIOR revu à la loupe

  • Merci pour vos articles sur la compo si intéressant. Mes soins visages sont plutôt bio par contre le maquillage non, mais je sais , grâce à vous, quels ingrédients dont je ne veux pas.
    Je suis effarée par le manque d’honnêteté de certaine marque, » le fric toujours le fric » !
    Grand merci ! :))

  • Meric beaucoup pour cette revue juste et transparente de ce produit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.