La Vérité Cosméto du mois : La gel intime de MUSC INTIME revu à la loupe

Le gel intime de musc intime analysé en détail

Musc Intime

Gel intime 

Musc Intime L’irrésistible – White Musk (30ml)

50 ml 

37.90 €

 

Pleins phares sur la composition du «  gel intime » de Musc Intime.

Dans l’univers des produits d’hygiène personnelle, les gels intimes (qu’ils soient parfumés ou pas) suscitent à la fois un intérêt croissant et soulèvent quelques questions.  Alors que ces produits promettent des «sensations de fraîcheur» et de «masquer les odeurs agréables», certaines préoccupations émergent.

Est-ce que ces produits parfumés sont réellement adaptés à la zone intime, parmi les plus fragiles du corps ? Et est-ce que ces produits sont nécessaires ou utiles, au final ?

Allons voir de plus près, en analysant, par exemple, la composition du gel intime de Musc intime.

Présentation de la marque Musc intime qui se définit sur son site comme suit :

« La marque française qui réinvente l’hygiène féminine »

« Des routines secrètes très parfumés pour que tu prennes enfin soin de ton intimité »

Il y a également une présentation plus élaborée sur le composant phare de la marque; le musc tahara

 

Mais en fait cela sert à quoi…le gel intime de Musc Intime ?

Dans la logique des choses : pour le soin quotidien et l’hygiène de la zone intime

Ce qui risque de poser quelques souci, vu la concentration de substances parfumantes dans ce gel, potentiellement irritantes. Les parfums et les ingrédients chimiques ajoutés aux produits destinées à la zone intime peuvent potentiellement provoquer des irritations, des démangeaisons et perturber l’équilibre délicat du pH vaginal. Cette perturbation du pH peut par la suite favoriser la croissance de bactéries indésirables et augmenter le risque d’infections, de mycoses ou d’irritations diverses.

 

Là, où cela devient plus flou, c’est que la marque propose un « gel intime » pas vraiment conçu…ni apparemment destiné à l’hygiène intime. 

Dans la partie présentation du produit, la marque préconise d’appliquer le gel «sur tes zones chaudes» du corps (« 3 étapes pour parfumer ton intimité »). Et précise par ailleurs dans un visuel (« où appliquer ton Musc intime ?) les zones du corps concernées par l’application du produit : cou – aisselles – entre les seins – poignets – l’aine – plis des genoux.

Donc, un gel intime, d’une marque qui «réinvente l’hygiène féminine» et qui veut nous apprendre «à prendre soin de notre intimité»… mais qui ne s’applique pas sur la zone intime ?

Soi je n’ai rien compris à la définition du concept de l’intimité (en lien avec l’hygiène féminine) ou la marque joue délibérément sur ce flou artistique. En prenant le risque que les clientes l’appliquent délibérément sur la région intime, ce qui posera quelques petits ou gros soucis… intimes.

Bénéfices produit, –  présentés sur le site de la marque Musc Intime* :

BÉNÉFICES
Notre fameux gel intime à base de Musc Blanc, une fragrance irrésistible pour une sensation de fraicheur et de propreté qui dure toute la journée.

  • Absorbe les mauvaises odeurs
  • Parfume ton intimité pendant 48h
  • Ne colle pas à la peau

✓ Testé dermatologiquement

✓ 1 mois de fraicheur intime

Made in France

Regardons de plus près la liste INCI du gel intime Musc intime.

Ingrédients/ INCI: 

Parfum (Fragrance), Tricyclodecane-4,8-Dimethanol, Glycerin, Benzyl Salicylate, Alpha-Isomethyl Ionone, Geraniol, Coumarin, Hydroxycitronellal, Aqua (Water).

 

 

Analyse la composition du gel intime Musc intime.

On retrouve donc en première et deuxième position des substances parfumantes, suivi d’autres parfums en 6/7/8 position. Avec un peu de glycérine hydratante au milieu et un peu d’eau à la fin. C’est donc réellement un produit qui met principalement l’accent sur le côté parfumant. Et là se situe également le problème. 

Si ce produit est appliqué comme simple parfum sur le corps (poignets, etc), cela passe. Si par contre des consommatrices ne comprennent pas le concept du gel intime…. qui visiblement ne s’applique pas sur la zone intime…. et l’appliquent quand même sur la zone intime, cela va poser problème.

La concentration élevée de substances parfumantes diverses et variées pour la zone intime risque de déstabiliser le pH délicat de cette zone et ainsi provoquer allergies, irritations, démangeaisons et autres désagréments plus sérieux.

 

 

Conclusion :

Il y a un peu tromperie sur la marchandise, non ?

On propose un « gel intime » qui « parfume mon intimité », mais dans les explications  (où appliquer mon gel intime ?) on ne parle pas du tout de la zone intime. La marque joue donc délibérément sur cette confusion, au risque d’un mésusage de produit. Copie à revoir, dans son intégralité.

 

Petite réflexion supplémentaire sujet des « mauvaises odeurs » 

 

**Repenser la Nécessité de Masquer les « Soi-Disant » Mauvaises Odeurs**

Au-delà des considérations scientifiques et de santé, il est important de prendre un moment pour réfléchir à la société qui nous pousse en permanence à masquer les odeurs corporelles naturelles, y compris celles de la région intime. L’industrie des produits d’hygiène personnelle a souvent alimenté l’idée que nos odeurs naturelles sont intrinsèquement mauvaises et nécessiteraient d’être dissimulées à tout prix. 

Cela soulève des questions sur les normes de beauté et les pressions sociales qui ont été intériorisées, renforçant le sentiment d’insécurité chez de nombreuses personnes, surtout chez les femmes, d’ailleurs. 

Cela renforce aussi l’idée que nous sommes sensées dissimuler la moindre trace de nos odeurs corporelles avec des produits parfumés.  Et ces produits vont parfois uniquement masquer le problématique, s’il s’agit d’un manque d’hygiène de base ou même aggraver la problématique s’il s’agit d’un déséquilibre de pH ou d’un problème de santé plus complexe qui nécessite un avis médical, par exemple. 

La marque engagée Natracare qui propose des protections périodiques biologiques a par exemple récemment lancé une campagne contre les protections périodiques parfumées, parfaitement inutiles et stigmatisantes.

Une hygiène «excessive» et le fait d’utiliser des produits parfumés pour l’hygiène intime sont donc réellement problématique et vont accentuer ou déclencher quelques soucis de santé intime. D’autant plus que le vagin est «auto-nettoyant» et qu’il suffit d’une hygiène quotidienne simple avec des produits intimes nettoyant doux, qui respectent le pH de la zone intime – pour que le corps équilibre en continu ses propres odeurs corporelles.

Plutôt que de considérer nos odeurs corporelles comme honteuses, il est essentiel de promouvoir la confiance en soi et l’acceptation de notre corps tel qu’il est. Nous avons tous une chimie corporelle unique, et les odeurs naturelles font partie intégrante de cette individualité.

 

Prendre soin de soi, dans le respect de son entourage

Et cela ne veut bien entendu pas dire que la solution serait d’accepter ses propres odeurs que l’on considère comme désagréables ou même d’importuner son entourage avec des odeurs corporelles de transpiration fortes, par exemple (d’où l’intérêt des déodorants).

L’idée serait de miser d’abord sur les principes d’hygiène de base, de prendre aussi en considération l’aspect de la santé globale (parfois les odeurs corporelles fortes sont le témoin de déséquilibrés importants qui nécessitent une consultation médicale) et d’éviter une logique où on voudrait à tout prix « masquer » des odeurs… avec d’autres parfums.

Certaines personnes peuvent se sentir plus à l’aise et confiantes en utilisant des produits spécifiques dédiés à l’hygiène intime notamment pour éviter que les odeurs naturelles deviennent «désagréables». 

 

 

Quelle serait les meilleur choix de produits pour les produits spécifiques dédiées à l’hygiène intime, alors ?

 

  • **Opter pour des produits doux  ** choisir des produits avec un minimum de substances controversées, irritantes ou allergisantes (type parfums). Choisir par exemple des gels intimes spécialement formulés pour maintenir le pH vaginal.
  • **Faire un test de réaction ** avant une utilisation régulière, testez le produit sur une petite zone de peau pour détecter toute réaction allergique.
  • **Privilégier des produits de cosmétique naturelle et bio certifiés** à base de formules douces et naturelles, qui respectent l’équilibre cutané et minimisent les risques d’allergies ou d’irritations. Si les produits ne sont pas certifiés, c’est-à-dire garantis par des labels fiables de cosmétique naturelle et bio, la vérification de la liste des compostants s’impose. Les tests produits du site en attestent, on retrouve souvent encore trop de substances controversées dans les produits dédiés à l’hygiène intime.

 

La marque allemande BIOTURM se démarque néanmoins positivement et propose depuis très longtemps une gamme intime certifiée formulée avec un complexe actif lacto-intensif, parfaitement adaptée pour respecter la zone intime, à l’équilibre si fragile.