Les Trois Points de Suspension : Benzophénone, Lyral (HICC) et Zinc Pyrithione (ZPT)

Pleins phares sur 3 composants :

Benzophénone, Lyral (HICC) et Zinc Pyrithione (ZPT)

**********************

Cette rubrique mettra régulièrement l’accent sur trois composants, qui soulèvent des questions, dont l’évaluation a évolué…. ou qui méritent quelques éclaircissements… La rubrique vient compléter les informations que vous trouverez dans les différents articles et tests produits sur le site tout le long de l’année.

Et ce mois-ci nous parlerons du Benzophénone, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde (HICC)/ Lyral et du Zinc Pyrithione (ZPT)

 

 

 

 

1) BENZOPHÉNONE

(et ses différentes variantes :  Benzophénone 1, -3 (oxybenzone), -4, -9)

Fonction :  Filtre UV

Origine : chimique

➡️   Évaluation du site « La Vérité Sur les Cosmétiques » : insuffisant

Depuis août 2019, cette substance fait l’objet d’une consultation publique par l’ECHA pour son inclusion à l’annexe VI du règlement CLP.  La proposition de classification est cancérigène de catégorie 2/ CMR *(C1B). Sans avis favorable (et défense) du SCCS, cette classification pourrait entrainer l’interdiction automatique en cosmétique de la benzophenone via un règlement omnibus qui amenderait le règlement 1223/2009.

➡️  (perturbateur endocrinien suspecté)

https://edlists.org/the-ed-lists/list-ii-substances-under-eu-investigation-endocrine-disruption?page=1

Mis en ligne 2 juin 2020, le site edlists.org répertorie la liste des substances reconnues comme étant des perturbateurs endocriniens ou celle qui sont en cours d’évaluation (p.e. suspecté) dans la règlementation européenne sur les produits chimiques. Ce site est le résultat d’une coopération entre la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède, et la France.

On parle aussi des filtres UV dans les articles suivants :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/test-produits-solaires/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/tests-produits-solaires-differentes-evaluations/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/test-baumes-carmex-contre-burts-bees/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/eau-de-toilette-corine-de-farme-analyse-des-composants/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/biore-eau-miscellaire-analyse-des-composants/

***********

 

 

2 ) Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde (HICC) 

aussi appelé « Lyral »

Fonction :  substance parfumante

Origine : chimique

➡️   Évaluation du site « La Vérité Sur les Cosmétiques » : insuffisant

HICC (Lyral) : substance parfumante de synthèse allergisante

La mise sur le marché des produits contenant cette substance est interdite depuis 23 Août 2019. Les produits déjà dans la chaine de distribution pourront être écoulés jusqu’au 23 août 2021.

Cette substance pouvant être naturellement présentes dans de nombreux composés de parfums; sur la base de l’article 17 du Règlement, sa  présence semble acceptable dans le produit fini si et seulement si elle respecte 4 critères : présente en petite quantité, non intentionnelle, techniquement inévitable et sans risque pour la santé.

➡️   Composant interdit des cosmétiques par le Règlement (UE) 2017/1410 de la Commission du 2 août 2017,

« La mise sur le marché dans l’Union de produits cosmétiques contenant cette substance est interdite à partir du 23 août 2019. La mise à disposition sur le marché dans l’Union de produits cosmétiques contenant cette substance est interdite à partir du 23 août 2021.» 

 

 

3) Zinc Pyrithione (ZPT)

Fonction :  conservateur, antibactérien

Origine : chimique

➡️   Évaluation du site « La Vérité Sur les Cosmétiques » : insuffisant

Utilisation dans shampooings (principalement actif anti-pelliculaire)

https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_o_236.pdf

➡️  Avis du CSSC : Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs

Conformément aux conditions énoncées à l’article 15, point (d) du règlement (CE) no 1223/2009 et compte tenu des données scientifiques fournies, le CSSC considère la pyrithione de zinc (ZPT) est sûre lorsqu’elle est utilisée comme antipelliculaire dans les produits capillaires à rincer jusqu’à une concentration maximale de 1%.

➡️   En 2018, le comité d’évaluation des risques (RAC / Risk Assessment Committee ) de l’ECHA a adopté un avis proposant une classification en tant que substance CMR 1B en vertu du règlement (CE) n ° 1272/20081.

  ************

Liste des substances CMR*

http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=outil66

* Les substances CMR (Cancérogène, Mutagène et Réprotoxique) sont interdits dans les produits cosmétiques, sauf à titre exceptionnel ( = restrictions)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.