La Vérité Cosméto du Mois: Aqua-Gel Hydro Boost de Neutrogena revu à la loupe

Aqua-Gel Hydro Boost
Neutrogena® 
50 ml, 
10,28 €

Neutrogena, fait partie de ces marques « conventionnelles » historiques, toujours bien ancrées dans l’univers des cosmétiques associé à la pharmacie ou para-pharmacie, bien que les produits soient largement disponibles aussi dans les grandes surfaces, par exemple. La marque appartient au groupe Johnson et Johnson qui gère également un portefeuille de différentes marques beauté & hygiène : Le Petit Marseillais, Neutrogena, Les Dermo-Cosmétiques, Listerine, Nett, Vania.

Dans la partie de présentation de marque du site (« A propos »), Neutrogena nous explique les fondements de la réussite de la marque :

« Ainsi, alors que les grandes marques dépensaient une fortune en spots publicitaires, Lloyd recueillit un trésor qui n’a pas de prix pour Neutrogena : quatre mots parfaits : Recommandé par les Dermatologues. Et qui est le plus digne de confiance et le plus exigeant en matière de soins ? Les dermatologues, bien entendu. »

Et de manière un peu étrange, ces « quatre mots parfaits » semblent un peu dater… est-ce que c’est réellement l’argument que vont retenir les consommateurs aujourd’hui ?

Comme pour se raccrocher à un wagon qui semble aujourd’hui incontournable en matière de communication & marketing : celui du développement durable, la marque rajoute quelques explications qui semblent plus dans l’air du temps.

Des engagements… ?

Dans la partie « nos engagements » du site, on peut désormais aussi lire les promesses de Neutrogena suivantes :

Notre promesse envers vous, et la planète

Notre engagement en faveur du développement durable commence par l’amélioration de nos normes en matière d’ingrédients, d’emballages, d’approvisionnement et de responsabilité sociale. Nous voulons les améliorer pour la santé de votre peau. Plus que jamais, vous exigez des produits qui offrent de meilleurs résultats tout en prenant soin de la beauté du monde qui nous entoure. Nous nous engageons à faire des choix plus durables tout en pensant à vous et à la planète.

Nous apprenons. Nous évoluons. Et nous nous réjouissons de poursuivre ce voyage avec vous !

Un engagement pour votre santé

Des ingrédients sélectionnés avec soin
Des produits développés avec des dermatologues

https://www.neutrogena.fr/nos-engagements

Et la formulation des produits

Reste à savoir de quelle manière ces promesses se traduisent dans la formulation et commercialisation des produit. Car si ces engagements ne sont pas rattachés à des actes concrets, cela resta … aussi fluide et éphémère qu’un gel à base d’eau.

Voici la présentation de l’Aqua-Gel Hydro Boost de Neutrogena :

« Quand la barrière cutanée s’affaiblit, les réserves d’eau de la peau diminuent. La peau s’assèche, les traits sont tirés.

 Grâce à l’association d’Acide Hyaluronique et de Tréhalose Botanique, l’Aqua-Gel Hydro Boost aide à renforcer la barrière cutanée tout en fixant l’eau dans les cellules.

•Cliniquement prouvé, il booste l’hydratation de la peau en seulement 1 application

•Renforcée et pleinement hydratée, la peau est fraîche et éclatante de santé

•Convient à tous types de peaux

•Formule non grasse, non comédogène

https://www.neutrogena.fr/visage/hydratants/hydro-boost-aqua-gel-hydratant#ingr%C3%A9dients

Comme la plupart des marques conventionnelles, la technique consiste à mettre en avant des composants plutôt nobles ou valorisants : de l‘acide hyaluronique, (naturellement présent dans la peau, mais dont l’apport diminue avec l’âge) et de la tréhalose botanique. Parfait. Allons jeter un petit coup d’oeil dernière les coulisses, maintenant.

Prenons le temps de vérifier la composition du produit en analysant de plus près la liste de composants, la liste INCI de l’Aqua-Gel Hydro Boost de Neutrogena® .

Ingrédients/ INCI:

Aqua, Dimethicone, Glycerin, Dimethicone Crosspolymer, Trehalose, Sodium Hyaluronate, Ethylhexylglycerin, Cetearyl Olivate, Dimethiconol, Polyacrylamide, C13-14 Isoparaffin, Sorbitan Olivate, Laureth-7, Carbomer, Sodium Hydroxide, Chlorphenesin, Phenoxyethanol, Parfum, CI 42090

Analyse des composants de l’Aqua-Gel Hydro Boost de Neutrogena .

Comme toujours, ce sont les 8-10 premiers composants qui constituent majoritairement le « profil » du produit. Le premier composant étant présent en quantité la plus élevée et la suite en ordre décroissant.  On retrouve bien l’acide hyaluoronique et la tréhalose parmi cette tête de liste, mais aussi d’autres composants hydratants « moins glamour »

La base hydratante est constituée de glycérine, d’huiles estérifiées et surtout de trois composants à base de silicone. Hydratants, certes, mais qui n’apporteront pas la même qualité de soin que d’authentiques huiles végétales avec leur “cocktail de précieux principes actifs“, composé de vitamines, d’acides gras poly-insaturés et de substances végétales secondaires comme les flavonoïdes et les phytostérols, qui ont des propriétés vitalisantes et régénérantes.

Toute une série de substances controversées se sont glissées dans l’Aqua-Gel Hydro Boost de Neutrogena

  • Des silicones Dimethicone, Dimethicone Crosspolymer, Dimethiconol ; problématique environnementale partiellement ou non biodégradables.
  • Le C13-14 Isoparaffinune huile minérale issue de la pétrochimie, problématique sur le plan environnemental, les huiles minérales ont par ailleurs un effet occlusif à forte concentration.
  • Des PEG, (Laureth-7), qui font partie des matières éthoxylées. Obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, issues d’un procédé chimique qui impose des mesures de sécurité les plus strictes. Les PEG sont par ailleurs susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et sont peu biodégradables, donc polluantes.
  • Le conservateur de synthèse Chlorphenesin, une substance organo-halogénée susceptible d’effets allergisants et problématique car elle peut s’accumuler dans l’organisme
  • Le Phenoxyethanolconservateur de synthèse controversé, potentiel toxique avéré (nocif pour le foie, notamment)

Verdict de l’Aqua-Gel Hydro Boost de Neutrogena:

Une formulation assez étrange pour une marque qui vante ses « engagements en faveur du développement durable » et son combat pour des « des choix plus durables » en faveur de la planète. Toute la présentation du produit tourne autour de l’acide hyaluronique, qui au final ne joue qu’un rôle parmi d’autres composants hydratants moins glamour (glycérine) ou plus controversés, à base de silicones ou d’huiles minérales. Sans parler de composants controversés du type Phenoxyethanol, Chlorphenesin, etc dont on peut réellement se passer aujourd’hui. Les marques en cosmétique naturelle et bio qui travaillent sans conservateurs de synthèse controversés depuis parfois plusieurs décennies !…l’ont bien prouvé. 

Les engagements  annoncés,  « Nous nous engageons à faire des choix plus durables tout en pensant à vous et à la planète. » sont visiblement plus que perfectibles.

Verdict final : peut mieux faire, à tous les niveaux.

 

 

Articles similaires :

La Vérité Cosméto du Mois : le Sérum végétal Yves Rocher revu à la loupe

La Vérité Cosméto du Mois : Le Démaquillant Optim-Eyes Lotion de FILORGA révu à la loupe

La Vérité Cosméto du Mois : La Crème Rénergie Multi-Lift de LANCÔME révue à la loupe

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.