Les Trois Points de Suspension : Octocrylène, Butylphenyl Methylpropional (Lilial) et Sodium Hydroxymethylglycinate

3 Points de Suspension…. mars 2021

Les Trois Points de Suspension…pleins phares sur 3 composants

Cette rubrique mettra régulièrement l’accent sur trois composants, qui soulèvent des questions, dont l’évaluation a évolué…. ou qui méritent quelques éclaircissements…

La rubrique vient compléter les informations que vous trouverez dans les différents articles et tests produits sur le site tout le long de l’année.

Et ce mois-ci nous parlerons de L’octocrylène, du Butylphenyl Methylpropional (Lilial) et du Sodium Hydroxymethylglycinate

1) OCTOCRYLENE

Fonction :  Filtre UV

Origine : chimique

➡️   Évaluation du site « La Vérité Sur les Cosmétiques » : insuffisant

  • ➡️  (perturbateur endocrinien suspecté)

➡️   Selon une étude publiée lundi 8 mars dans Chemical Research in Toxicology,  par une équipe de chercheurs franco-américaine…on retrouve du #benzophénone, un « perturbateur » hormonal également soupçonné d’être cancérogène dans de nombreux produits solaires. La benzophénone n’est pas présente au départ dans ces produits, mais résulte de la transformation d’un filtre solaire, l’octocrylène, que l’on retrouve dans de nombreux cosmétiques (crèmes hydratantes, autobronzantes, shampooings…). Or, une fois le produit ouvert, il se transforme rapidement en benzophénone, ont montré les chercheurs.« Des augmentations de benzophénone dépassant les 100 % et même atteignant les 200 % ont ainsi été observées, ajoute le biologiste. C’est la première fois que l’on montre cette dégradation de l’octocrylène en benzophénone. » Soulignant que cette substance est facilement absorbée par la peau, les chercheurs estiment que les produits à base d’octocrylène, et donc contaminés par de la benzophénone, peuvent constituer une menace pour la santé ainsi que pour l’environnement. C’est pourquoi ils prônent leur interdiction dans les cosmétiques. »

On parle aussi des filtres UV dans les articles suivants :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/test-produits-solaires/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/tests-produits-solaires-differentes-evaluations/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/test-baumes-carmex-contre-burts-bees/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/eau-de-toilette-corine-de-farme-analyse-des-composants/

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/biore-eau-miscellaire-analyse-des-composants/

 

 

***********

2)  Butylphenyl Methylpropional (Lilial)

Fonction :  Substance odoriférante, perturbateur endocrinien suspecté

Origine : chimique

➡️  Évaluation du site « La Vérité Sur les Cosmétiques » : insuffisant

Substance odoriférante, perturbateur endocrinien suspecté

  • ➡️  Classifié CMR 1B dans la 15e ATP du Règlement CLP pour son caractère répro-toxique ➡️   Suite à sa classification CMR, le Lilial sera officiellement interdit en cosmétique avec l’Omnibus IV qui est actuellement en cours de finalisation auprès de la Commission Européenne. ➡️  Interdiction entrera en application au 1er mars 2022. A cette date, le Lilial (butylphenyl methylpropional) sera interdit dans tous les produits cosmétiques mis à disposition sur le marché Européen.

********

3) Sodium Hydroxymethylglycinate

Fonction :  Conservateur

Origine : chimique

  • ➡️  Évaluation du site « La Vérité Sur les Cosmétiques » : insuffisant
  • ➡️   Le Sodium Hydroxymethylglycinate a aussi a été classifié CMR 1B dans la la 15e ATP pour ses propriétés de cancérigène et de mutagène.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.