Colorations pour cheveux – de la marque Herbatint aux produits de L’Oréal: Quels sont leurs risques ?

Mars 2015


Colorations pour cheveux – de la marque Herbatint aux produits de L’Oréal: Quels sont leurs risques ?

« Attention, Greenwashing », c’est sous ce titre qu’est paru mon article en 2011 au sujet des colorations pour cheveux des marques Naturtint, Herbatint ou Tints of Nature. Il s’agit là de marques qui induisent en erreur, faisant croire qu’elles sont naturelles, et donc moins nocives que d’autres colorations. Ce sont, par exemple, de jolies illustrations de plantes ainsi que les indications “coloration intense à base d’huile“ ou “sans ammoniaque“ sur les emballages, qui donnent une impression de naturel. Mais en regardant de plus près, qu’en est-il vraiment des risques potentiels de ces colorations pour cheveux ? Les produits des marques comme Herbatint sont-elles réellement moins à risques que d’autres marques ? Voici la réponse.

Les indications « sans ammoniaque » ou « contient 60% d’huile » masquent les risques
La précision «sans ammoniaque», -que l’on retrouve sur beaucoup de colorations pour cheveux-, est tout simplement l’exemple parfait d’une technique de marketing qui permet allègrement de masquer les risques potentiels. Dans la plupart des cas, on remplace l’ammoniaque par l’éthanolamine. Pourquoi ? L’ammoniaque a une forte odeur et peut avoir des effets corrosifs, à l’inhalation. L’Ethanolamine n’a pas d’odeur spécifique, c’est par contre une substance douteuse sur le plan toxicologique, susceptible de former des nitrosamines cancérigènes.
Sur certains blogs on peut par exemple lire que telle coloration pour cheveux est à base de composants naturels. Des composants naturels, comme par exemple les huiles végétales et extraits de plantes, ne minimisent par contre pas les risques des colorations chimiques pour cheveux. Ce sont les composants chimiques employés qui déterminent les risques potentiels.
Un camouflage qui va de plus en plus loin : On indique par exemple que le produit peut être considéré comme «vegan» et on met bien en avant chaque infime proportion d’huile végétale ou d’extrait de plante, contenus dans les produits.
Sur le site de Tints of Nature on trouve par exemple un magnifique logo pour les composants issus de l’agriculture biologique.
C’est réellement insensé, cette manière d’induire le consommateur en erreur. Dans le listing de la marque Tints of Nature on trouve par exemple l’indication «soja naturel» pour le composant «PEG-2 Soyamine» de la liste INCI. Un composant ethoxylé ne peut pas être considéré comme composant naturel ! Des composants chimiques comme le Cocamide DEA et l’Ethanolamine, susceptibles de former des nitrosamines (cancérigènes) sont tout simplement définis par la mention décorative de «huile de coco».
La base de la composition – des composants colorants chimiques – devient pratiquement accessoire et se retrouve dans la catégorie «peut également contenir».
Test sur les animaux : De mettre en avant «non testé sur les animaux» pour des colorations chimiques, c’est tout simplement cynique. Voir «comparatif des produits».

Comment reconnaître les colorations pour cheveux qui représentent un risque potentiel ?
Pour savoir s’il s’agit d’un produit de coloration pour cheveux qui contient des composants chimiques problématiques, il faudrait regarder plus attentivement les indications du produit, et repérer notamment les points suivants.

1. Repérez la mention « coloration durable » ou permanente
Seules les « colorations d’oxydation » permettent des colorations permanentes. Pour remplacer durablement la couleur de ses cheveux par une autre, il faut employer des armes chimiques lourdes. Les risques sont élevés. Contrairement aux colorants capillaires naturels, les composés chimiques modifient la structure de la fibre du cheveu. Pour le dire plus simplement : ils suppriment les pigments naturels et les remplacent par des synthétiques, ce qui modifie totalement la couleur d’origine. Les risques encourus lors d’une coloration avec des produits chimiques n’ont pas tous la même gravité :
Dans le cas des teintes claires, les produits présentent peu de risques. En revanche, plus on s’oriente vers les couleurs foncées, plus le risque augmente de rencontrer des substances nocives pour la santé.

2. Regardez de plus près les avertissements de la notice
Pour toute une série de composants chimiques à risques, les avertissements sur l’emballage ou la notice sont obligatoires pour les produits qui en contiennent. Les avertissements ont été renforcés depuis fin 2012 pour les colorations d’oxydation. On trouvera donc sur les emballages ou dans les notices les avertissements suivants :
« Les colorants capillaires peuvent provoquer des réactions allergiques sévères. Lire et suivre les instructions.
Ce produit n’est pas destiné à être utilisé sur les personnes de moins de 16 ans.
Les tatouages temporaires noirs à base de henné peuvent augmenter le risque d’allergie. Ne vous colorez pas les cheveux si : Vous présentez une éruption cutanée sur le visage ou si votre cuir chevelu est sensible, irrité ou abîmé ;
Vous avez déjà fait une réaction après avoir coloré vos cheveux ;
Vous avez fait par le passé une réaction à un tatouage temporaire noir à base de henné. » Pour les produits qui mentionnent ces avertissements, vous pouvez être sûrs qu’il s’agit de coloration chimique et non de coloration naturelle.
Une précision au sujet du SCCS : il s’agit du „Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs“ de l’Union Européenne.

3. Repérez la mention «Le produit contient..»
En ce qui concerne les produits de coloration capillaire, les informations importantes, celles qui révèlent le risque potentiel du produit, sont souvent bien cachées. On y trouvera par exemple la mention « contient de la Resorcine » ou « contient du Phenylendiamine ». La précision «contient» semble assez anodine, mais seules les substances avec risque potentiel élevé doivent être déclarées à part, en plus de la liste INCI.
Pour les personnes réactives, notamment les personnes allergiques, de telles indications sont très importantes. On retrouve ces indications généralement à côté des avertissements.

Que ce soit Herbatint & Co ou L’Oréal: on se sert de la même base de composants purement chimiques

Les exemples suivants des marques Garnier, Herbatint, Naturtint, Tints of Nature et L’Oréal montrent que leurs produits ne diffèrent pratiquement pas en ce qui concerne la base des colorants chimiques. La raison est la suivante: la réglementation européenne n’autorise qu’une partie de colorants chimiques, et tous les fabricants travaillent donc avec les mêmes composants.

Il est donc illusoire de penser qu’il y aurait parmi les produits de coloration permanente des produits qui mériteraient la mention « peu ou très peu risqué».
Ce qui est particulièrement regrettable, c’est que certains produits sont vendus par des sites en ligne qui vendent essentiellement de la cosmétique naturelle certifiée. Ces colorations y sont vendues sans déclaration INCI ou sans aucune précision indiquant qu’il s’agit là bien de coloration chimique.
Les colorations purement végétales sont les seules alternatives aux colorations chimiques traditionnelles.

Voici le comparatif des produits :









 

 

Commentaire: cet article date de mars 2015

Les compositions des produits peuvent changer, même une gamme entière peut changer d’orientation d’une année à l’autre et choisir de supprimer ou de rajouter certains composants, par exemple. Aucun site ou magazine de consommateur actualise en permanence ces changements, ce serait un travail gigantesque, à faire en continu. Et les articles ne sont pas supprimés à la simple demande des fabricants qui expliqueraient que les formules aient changé de formulation depuis la parution du test. Le test produit reflète par contre «l’image exacte du moment», les tests sont clairement datés.

2 réponses à Colorations pour cheveux – de la marque Herbatint aux produits de L’Oréal: Quels sont leurs risques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *