La certification des cosmétiques véganes, Interview avec Expertise Végane Europe

1 ) Vous êtes présent sur la scène des certifications depuis quelques années, présentez-nous votre organisme, Expertise Végane Europe et son évolution….

Expertise Végane Europe est un organisme de contrôle et labellisation spécialisé créée sur le modèle de la certification agriculture biologique pour répondre à l’absence de réglementation de l’allégation « vegan ».… lire la suite

Les cosmétiques qui contiennent des composants d’huiles essentielles ont-ils mauvaise presse…. surtout en France ?

Dans la presse, les mises en garde contre les huiles essentielles sont multiples, parfois de manière justifiée, et parfois les propos sont tellement exagérés que la moindre trace d’huile essentielle diluée dans une composition de formule devient aussi suspecte …. qu’un composant avéré toxique, perturbateur endocrinien, ou controversé à un autre niveau…

Bien évidemment que les huiles essentielles sont des substances très puissantes (ce qui les rend aussi efficaces, d’ailleurs…), des concentrés actifs qui s’utilisent dans le cadre de protocoles précis et qui peuvent aussi devenir problématiques, s’ils sont utilisés à tort ou travers, en trop forte concentration ou non diluées, par exemple.… lire la suite

Dioxyde de titane et cosmétiques, d’où vient la controverse ?

 

Le dioxyde de titane, qu’est ce que c’est exactement ?

On fait le pointDans la nature, le dioxyde de titane est présent sous la forme de rutile, un minéral tétragonal. On retrouve le dioxyde de titane (TiO2) dans de nombreuses applications (additif alimentaire, cosmétiques, pigments), notamment pour ses propriétés d’absorption des rayons ultraviolets et son caractère colorant blanc (additif alimentaire). Il… lire la suite

Huile de palme dans les produits cosmétiques…Faut-il vraiment l’éviter à tout prix ?

Juin 2017

L’huile de palme & les cosmétiques

Focus ingrédient, huile de palme. En ce qui concerne les composants de base de la cosmétique,  de plus en plus de consommateurs savent désormais repérer de nombreux composants problématiques ou controversés, utilisés principalement par la cosmétique « conventionnelle ».… lire la suite

Les 5 idées reçues autour des produits solaires & de la protection solaire

  Et si on décodait les 5  « idées reçues »  les plus fréquentes sur les produits solaires  ?

Il en existe certainement encore d’autres, mais voici ceux que l’on croise le plus fréquemment.

La question de la protection totale à 100%

1)  Idée reçue  : Les produits solaires – surtout ceux dont l’indice de protection est le plus élevé- assurent une protection totale à 100%, qui permet de rester au soleil toute la journée.… lire la suite

Une liste d’une vingtaine de substances identifiées comme problématiques dans les cosmétiques est-elle suffisante ?

Liste des ingrédients cosmétiques : identifier une vingtaine à éviter , c’est suffisant ?

L’article sur le site de Que Choisir du mois mois de mars 2016 « Produits cosmétiques: les fiches des molécules toxiques à éviter »  ( lire l’article) a fait beaucoup de vagues.… lire la suite


Au sujet du henné : Le SCCS confirme l’innocuité des soins colorants de Logona et de Sante

Janvier 2014

L’innocuité du henné, dans son utilisation comme ingrédient des colorations capillaires végétales, a fait l’objet de nombreuses controverses dans le passé. C’est ainsi que le 1er juin 2012, la DGCCRF et l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé, anciennement AFSSAPS) ont publié une mise en garde sur les risques liés à l’utilisation de produits de coloration capillaire importés d’Asie, non conformes et dangereux, à base de henné et contenant du paraphénylène-diamine (PPD) à une concentration très supérieure au taux maximal autorisé.… lire la suite

Inquiétant : la pollution microplastique des océans, des lacs et des rivières – Les cosmétiques sont également en cause.

Août 2013 


Nos habitudes quotidiennes d’hygiène et de soin (brossage des dents, douche, utilisation de certains peelings ou crèmes) contribuent, -de manière involontaire-, à cette pollution en transférant des quantités importantes de micro-particules de plastiques dans les eaux. Et rien ne retient ces minuscules microplastiques, même pas les stations d’épurations.… lire la suite