La vérité cosméto du mois : Gelée hydratante « Éclat d’Abricot » LE PETIT MARSEILLAIS, revu à la loupe

Juillet 2018

LE PETIT MARSEILLAIS

Soin Bonne Mine
Éclat d’Abricot
Gelée Hydratante Sublimante

50 ml, prix : 5,30€

 
INCI, Le Petit Marseillais Soin Bonne Mine :
Aqua, Dimethicone, Glycerin, Dimethicone/Vinyl Dimethicone Crosspolymer, Prunus Armeniaca Fruit extract, Ethylhexylglycerin, Propylene Glycol, Polyacrylamide, Dimethiconol, C13-14 Isoparaffin, C12-14 Pareth-12, Cetearyl Olivate, Laureth-7, Sorbitan Olivate, Dimethicone Crosspolymer, Mica, Siluca, Carbomer, Sodium Hydroxide, Benzoic Acid, Chlorphenesin,Methylparaben, Phenoxyethanol, Parfum, CI77891, CI15985, CI19140

Bénéfices produit, – présentés sur le site du fabricant, Le Petit Marseillais * :

DESCRIPTION

« Cette gelée légère et joliment nacrée, illumine votre peau et l’enveloppe d’une agréable sensation de confort. Hydratée pendant 24h, votre peau est souple et lumineuse, telle la robe éclatante et soyeuse d’un abricot gorgé de soleil.
Elle offre un parfum subtil et gourmand avec une note ensoleillée qui rappelle les bienfaits d’une chaude journée d’été, à l’ombre d’un abricotier. Adaptée à tous les types de peaux.
Testée sous contrôle dermatologique. »

*https://www.lepetitmarseillais.com/soins-du-visage/gelee-hydratante-sublimante

Notons au passage que Le Petit Marseillais n’a pas jugé utile de mettre la composition détaillée du produit sur son site, à droite, dans la partie « le secret des ingrédients »; on vante tout simplement le fameux «abricot ». Mais quel rôle il joue au fait, cet extrait d’abricot ?

Le Petit Marseillais vante, – certes à juste titre-, les propriétés de l’acide hyaluronique, une substance naturellement présente dans la peau et les tissus conjonctifs, qui a un effet naturellement «pulpant ». Le taux d’acide hyaluronique diminue par contre avec l’âge, ce qui modifie le volume des tissus conjonctifs et fait apparaître rides et ridules.
Un apport « externe » peut donc être tout à fait bénéfique dans les formulation de crèmes anti-âge, par exemple. Par contre, une fois de plus, il est intéressant de regarder de plus près l’ensemble de la formulation du produit et la rapprocher du discours de la marque.

Ici on mets par exemple en avant les vertus de l’acide hyaluronique, mais quand on regarde la liste INCI, on s’aperçoit que ce composant se retrouve parmi les 5 derniers composants, donc en quantité plutôt faible. Les principaux composants se trouvent en tête de liste, cela permet notamment d’identifier facilement ceux présents en concentration la plus élevée. Enfin, tout ce qui se trouve tout à la fin de la liste est présent en quantité extrêmement réduite.
Donc en première position, on trouve l’eau et quelque part vers la fin le fameux acide hyaluronique, et quelque part au début on retrouve bien sûr aussi l’extrait d’abricot….

Mais ce qui serait intéressant maintenant, ce serait de savoir ce qui se trouve entre ces différents composants….

 

 

Analyse des composants :

Comme toujours, ce sont les 5-8 premiers composants qui constituent majoritairement le « profil » global du produit.
Après l’eau, on trouve un composant à base de silicone, la glycérine, suivi d’un autre composant à base de silicone, et ensuite intervient le fameux extrait d’abricot suivi par d’autres composants à base de silicones et une huile minérale un peu plus bas dans la liste. Tous ces composants interviennent en tant que matières hydratantes.
Alors que l’on peut discuter de la qualité de cette base hydratante (présence de silicone, d’huile minérale et surtout absence d’authentiques huiles ou cires végétales), ce qui pose surtout problème ce sont des composants controversés, problématiques à différentes niveaux, qui interviennent tout au long de la formule.


Les substances controversées :

  • Des silicones DIMETHICONE, Dimethicone/Vinyl Dimethicone Crosspolymer, DIMETHICONOL substances problématiques sur le plan environnemental, (non biodégradables), polluantes :
  • Le composant C13-14 Isoparaffin, une huile minérale issue de la pétrochimie, problématique sur le plan environnemental, les huiles minérales ont par ailleurs un effet occlusif à forte concentration
  • Plusieurs PEG (C12-14 Pareth-12, Laureth-7) des matières éthoxylées. Obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, issues d’un procédé chimique qui impose des mesures de sécurité les plus strictes. Les PEG sont par ailleurs susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et sont peu biodégradables, donc polluantes.
  • Le conservateur de synthèse Chlorphenesin, une substance organo-halogénée susceptible d’effets allergisants et problématique car elle peut s’accumuler dans l’organisme.
    Le conservateur de synthèse Methylparaben, conservateur de synthèse controversé.
  • Le Phenoxyethanol, conservateur de synthèse controversé, potentiel toxique avéré (nocif pour le foie, notamment)
    Les colorants CI15985 et CI19140 font partie des colorants azoïques, des colorants de synthèse qui se révèlent problématiques sur le plan toxicologique, car allergisants; certains sont classés cancérigènes.

Verdict :
Une formulation bien, bien loi d’être… irréprochable.
La marque Le Petit Marseillais se présente avant tout comme « l’expert du soin de toutes les peaux sensibles de la famille » mais travaille toujours avec des composants très controversés (conservateurs de synthèse problématiques, perturbateurs endocriniens, silicones, etc…)
Des composants problématiques, potentiellement toxiques, dont se passeraient bien les peaux sensibles…et le reste de famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.