Le « Double Match Cosméto » des Crèmes Solaires : La Roche Posay versus Alphanova et Vichy versus Praïa

août 2020

LA ROCHE POSAY contre ALPHANOVA

VICHY contre PRAÏA en deuxième mi-temps…  : 

Le double « Match Cosméto » des crèmes solaires !

Dans la rubrique des Matchs Cosméto, nous vous présentons régulièrement deux produits comparables de deux marques différentes, l’une du secteur des cosmétiques «conventionnel», l’autre du secteur des cosmétiques bio certifiés.

Ces crèmes solaires s’affronteront sur le même terrain : la comparaison des composants.

La commentatrice vous accompagne tout le long du match et vous explique les règles du jeu, quand celles-ci ne sont pas tout à fait claires. Place au match : que le meilleur gagne. Pour ce match, nous avons choisi des produits solaires, des produits indispensables…surtout en ce moment !

Le premier match est composé de crèmes solaires pour enfants, le deuxième de crèmes solaires spécifiques pour le visage…

Les différents fabricants ne travaillent pas de la manière, d’un coté il y a le conventionnel qui se sert d’un panel large de composants qui sont bien sûr autorisés par le Code de la Santé Publique et la Règlement Cosmétique Européen. Mais parmi ces composants autorisés, on retrouvé aussi de nombreux composants, qui font l’objet de nombreuses controverses.

De l’autre côté il y a le secteur des cosmétiques naturels et bio certifiés (par différents labels) qui travaille avec un nombre beaucoup plus restreints d’ingrédients, en écartant un grand nombre de composants, ceux considérés problématiques, potentiellement toxiques,  ou polluants, par ex.- en tout cas controversés à différents niveaux.

En ce qui concerne les crèmes solaires, il y a surtout une différence au niveau des filtres UV, d’un côté le conventionnel qui se sert soit de filtres de synthèses/chimiques, soit d’un mélange des différents filtres (filtres de synthèse et filtres minéraux), et de l’autre les cosmétiques bio, qui utilisent essentiellement des filtres minéraux (dioxyde de titane* et oxyde de zinc).

* Plus d’informations également au sujet du dioxyde de titane dans cet article :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/dioxyde-de-titane-cosmetiques-controverse/

Dans le comparatif des quatre crèmes solaires qui suivent, on court après le même but : la protection de la peau (l’épiderme) face aux rayons UV-A et UV-B. Et cette protection n’est jamais à prendre à la légère, surtout pour les enfants et tout-petits.

On mise d’ailleurs beaucoup trop souvent uniquement sur la protection des crèmes solaires (qui ne représentent qu’une protection partielle), sans prendre en compte le contexte (phototype/ lieu d’exposition/horaire/ antécédents, etc)

L’article suivant donne également plus d’explications :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/5-mythes-autour-produits-solaires/

Dans les deux cas, le but c’est bien entendu de protéger la peau des rayons UV, mais d’un côte on se sert principalement de composants de synthèse avec quelques substances douteuses qui se faufilent entre le lignes et de l’autre camp on joue la carte du naturel et de composants autorisés en cosmétique naturelle et bio certifiée.

Et pour ce match estival, nous avons même concocté une première… et deuxième mi-temps, donc 4 produits, 4 crèmes solaires au total !

Le début du match, présentation des équipes : LA ROCHE POSAY contre ALPHANOVA

La Roche Posay

Anthelios

Dermo-Pediatrics

Crème Solaire Enfant

Lait Hydratant SPF 50+

250ml,

19,30 €

         Sur le site de la marque, on trouve le descriptif du produit suivant ;

« Peau sensible de l’enfant. Intolérances solaires.

Ensoleillement extrême.

Très haute protection UVA/UVB, large et photostable.

Protection optimale SPF 50+ renforcée contre les UVA (niveau plus strict que la recommandation européenne) grâce à un nouveau système filtrant  breveté Mexoplex® associé à l’eau thermale de La Roche-Posay, apaisante et antioxydante.

Dans une nouvelle formule encore plus minimaliste testée sous contrôle dermatologique : allégée en filtres chimiques*, nickel tested (garantie d’un taux de nickel inférieur au seuil déclencheur de réactions allergiques chez les sujets sensibilisés).

– Texture fluide facile à appliquer.

  • Multi-résistance (eau, transpiration). »

https://www.laroche-posay.fr/produits-soins/anthelios/anthelios-dermo-pediatrics-creme-solaire-enfant-en-lait-hydratant-spf50-p6760.aspx

Prenons le temps de vérifier la composition du produit en analysant de plus près la liste de composants, la liste INCI :

Ingrédients/ INCI:

AQUA / WATER – C12-15 ALKYL BENZOATE – GLYCERIN – ETHYLHEXYL SALICYLATE – BIS-ETHYLHEXYLOXYPHENOL METHOXYPHENYL TRIAZINE – ALCOHOL DENAT. – DIISOPROPYL SEBACATE – BUTYL METHOXYDIBENZOYLMETHANE – DROMETRIZOLE TRISILOXANE – PROPYLENE GLYCOL – DIETHYLHEXYL BUTAMIDO TRIAZONE – DIMETHICONE – SYNTHETIC WAX – TITANIUM DIOXIDE – POTASSIUM CETYL PHOSPHATE – AMMONIUM POLYACRYLDIMETHYLTAURAMIDE / AMMONIUM POLYACRYLOYLDIMETHYL TAURATE – CAPRYLYL GLYCOL – DISODIUM EDTA – GLYCERYL STEARATE – HYDROXYPROPYL METHYLCELLULOSE – ISOPROPYL LAUROYL SARCOSINATE – PALMITIC ACID – PEG-100 STEARATE – PENTYLENE GLYCOL – PHENOXYETHANOL – STEARIC ACID – TEREPHTHALYLIDENE DICAMPHOR SULFONIC ACID – TOCOPHEROL – TRIETHANOLAMINE

Analyse des composants :

 

 

Comme toujours, ce sont les 5-8 premiers composants qui constituent majoritairement le «profil» du produit. Et parmi ces premiers composants on retrouve déjà toute une série de filtres UV chimiques (dont certains considérés comme problématiques), quelques substances annexes et des composants issus d’huiles minérales ou de silicones.

Le ton de la formulation est donné.

Des substances controversées se sont également glissées dans la formule :

  • ETHYLHEXYL SALICYLATE (Octisalate), filtre UV de synthèse (chimique), perturbateur endocrinien suspecté
  • BUTYL METHOXYDIBENZOYLMETHANE, filtre UV de synthèse (chimique), perturbateur endocrinien suspecté
  • DROMETRIZOLE TRISILOXANE filtre UV de synthèse (chimique), problématique environnementale (polluant)
  • DIETHYLHEXYL BUTAMIDO TRIAZONE filtre UV de synthèse (chimique)
  • DIMETHICONE = silicone, substance polluante
  • SYNTHETIC WAX = huile minérale issue de la pétrochimie
  • PEG-100 STEARATE, les PEG sont des matières éthoxylées. Obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques (procédés de fabrication problématiques), et susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et ne sont pas très biodégradables, donc polluantes.
  • DISODIUM EDTA, substance polluante (risque d’accumulation aquatique)
  • PHENOXYETHANOL conservateur de synthèse controversé : potentiel toxique avéré, notamment pour le foie. Restrictions d’utilisations (1%)
  • TRIETHANOLAMINE un composant qui est utilisé soit comme substance tampon, comme émulsifiant ou tensioactif, susceptible de former des nitrosamines, cancérigènes.

Verdict une crème solaire qui protègera certainement des UV, mais avec toute une série de filtres UV chimiques, dont certains très controversés (perturbateurs endocriniens suspectés). Et la multiplication de composants problématiques et controversés, fait aussi référence à l’effet cocktail : des substances chimiques qui, prises isolément, sont sans danger, peuvent devenir nocives lorsqu’elles sont mélangées.* On ne comprend d’ailleurs pas très bien à quoi fait référence la mention « allégée en filtres chimiques »…on a quand même déjà là un arsenal de filtres UV chimiques bien lourd….

A cela s’ajoutent quelques composants polluants (silicones, PEG, EDTA) pour mieux préparer l’avenir de nos enfants, améliorer l’état de la planète et bien polluer les océans…Je plaisante, mais à peine. Un produit pour enfant qui ne respecte pas réellement l’environnement ne respectera pas son avenir, c’est aussi simple que ça….

L’eau thermale de La Roche Posay, vantée pour ses propriétés apaisantes et antioxydantes ne peut malheureusement pas faire grand chose pour rattraper la formule…

* Explications effet cocktail :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-perturbateurs-endocriniens-effet-cocktail-enfin-explique-59649/

*********

L’édition du magazine de consommateurs allemand « Ökotest » de juin 2020 contient également un test produit de crèmes solaires pour enfants.                                                                       

Le test comportait en tout 21 crèmes solaires, à la fois des marques «conventionnelles» et des marques de cosmétique bio certifiés. Les produits -analysés sur la base de leurs formulations-, ont été déclassés à cause des composants suivants :                                                                                                                                                                  

☀︎ Des filtres UV de synthèse, type Octorylene et Homosalate, perturbateurs endocriniens supposés

☀︎ Des composants polluants à base de silicones ou d’acrylates

☀︎ Manquements de déclaration de nanoparticules

☀︎ Des PEGs, composants polluants, susceptibles de rendre la peau plus perméable à d’autres substances.                     

☀︎ Composants à base d’huiles minérales (type paraffine) problématique environnementale

*********

https://www.oekotest.de/kinder-familie/Sonnencreme-fuer-Babys-und-Kinder-im-Test-Fluessiges-Plastik-in-knapp-drei-Viertel-der-Cremes_11288_1.html

Certains filtres UV chimiques ont également des effets toxiques sur le milieu marin, la reproduction des poissons ou le blanchiment des coraux*.

Parmi les filtres minéraux, l’oxyde de zinc présenterait des problématiques similaires.

https://www.researchgate.net/publication/5437298_Sunscreens_Cause_Coral_Bleaching_by_Promoting_Viral_Infections

*********

Passons la balle au produit de la concurrence

ALPHANOVA

CRÈME SOLAIRE BÉBÉ BIO HYPOALLERGÉNIQUE

SPF 50+

ALPHANOVA SUN

50 ml,

13.50 €

 

Voici la présentation du produit par le fabricant :

« Notre crème solaire bébé SPF 50+ assure une protection solaire maximale pour votre bébé. Elle est certifiée BIO COSMOS par ECOCERT. Nos formules solaires aux filtres minéraux d’origine naturelle garantissent une protection immédiate contre les UVA et les UVB.

Cette protection solaire est  waterproof, d’origine naturelle à base d’ingrédients biologiques, sans filtres chimiques, sans paraben, sans conservateurs chimiques et respectueuse de l’environnement. Bien entendu notre crème solaire bébé est sans alcool, sans parfum, sans phenoxyethanol; le choix idéal pour la peau fragile des bébés. Tous nos produits bébé sont hypoallergéniques et testés sous contrôle dermatologique. 

La crème solaire bébé Alphanova peut être utilisée dans l’eau sans créer de pollution. En utilisant une crème solaire bébé d’origine naturelle et bio, vous préservez les récifs coralliens, les poissons, les coquillages… »

https://alphanova.fr/product/creme-solaire-bebe-bio-haute-protection/

Prenons le temps de vérifier la composition du produit en analysant de plus près la liste de composants, la liste INCI :

Ingrédients/ INCI: :

Aqua, Dicaprylyl Carbonate, Titanium Dioxide, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Simmondsia Chinensis Seed Oil*, Polyglyceryl-3 Diisostearate, Coconut Alkanes, Polyglyceryl-2 Dipolyhydroxystearate, Polyhydroxystearic Acid, Stearic Acid, Calophyllum Inophyllum Seed Oil*, Magnesium Sulfate, Sodium Chloride, Xanthan Gum, Aluminum Hydroxide, Aloe Barbadensis Leaf Juice Powder*,Sodium Levulinate, Glyceryl Caprylate, Alumina, Coco-Caprylate/Caprate, Sodium Anisate, Citric Acid, Tocopherol

*Ingrédients issus de l’agriculture biologique.
98,8% du total est d’origine naturelle.
34,5% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique COSMOS ORGANIC certifié par ECOCERT Greenlife Selon le référentiel COSMOS disponible sur http://COSMOS.ecocert.com

Analyse des composants :

 

Comme toujours, ce sont les 8-10 premiers composants qui constituent majoritairement le «profil» du produit.  Le premier composant étant présent en quantité la plus élevée et la suite en ordre décroissant.

La protection contre les UV-B et UV-A** est assurée ici par le filtre minéral dioxyde de titane*. La base hydratante de cette formule est composée d’authentiques huiles végétales bio (huile de jojoba) de glycérine et d’huiles estérifiées. A cela s’ajoutent des extraits de plantes (aloe vera) et différentes matières actives, toutes autorisés en cosmétique naturelle et bio.

* Plus d’informations également au sujet du dioxyde de titane dans cet article :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/dioxyde-de-titane-cosmetiques-controverse/

** On peut parfois lire dans la presse que les « solaires bio » ne protègeraient pas suffisamment des UV-A, qu’en est-il des méthodes de tests utilisées ?

Pus d’informations dans l’article ici :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/tests-produits-…/

et la vidéo ici

https://www.youtube.com/watch?v=R1vtc6bCxu4

Verdict

Une formulation à base de filtres minéraux et sans substances controversées, parfaitement adaptée pour la protection solaire des tout-petits et … de l’environnement qui les accueille.

**************************

Une petite pause…. le temps d’intégrer toutes ces informations et… on passe à la deuxième mi-temps :

Test Crèmes solaires… deuxième partie :

VICHY contre PRAÏA

 

**************************

VICHY

Idéal Soleil crème solaire visage

SPF50

50 ml,

11,90 €

Sur le site de la marque, on trouve le descriptif du produit suivant ;

« Le premier soin solaire SPF 50 au toucher sec durable sans aucune brillance.

Pour les hommes et les femmes, à la peau claire, mixte à grasse, à la recherche d’une protection solaire qui ne fasse pas briller leur peau.

Efficacité

Pour lutter contre les effets néfastes des UV, les Laboratoires Vichy intègrent à l’Emulsion anti-brillance un système filtrant large spectre UVA-UVB, renforcé contre UVA longs (3/4 des UV) et photostable au Mexoryl®.
Pour encore mieux protéger le précieux capital génétique de la peau.
La peau est matifiée*, sa beauté est préservée. La peau est protégée des coups de soleil et du photovieillissement. »

https://www.vichy.fr/solaire/emulsion-toucher-sec-spf-50-ideal-soleil/p15204.aspx

Prenons le temps de vérifier la composition du produit en analysant de plus près la liste de composants, la liste INCI :

Ingrédients/ INCI:

AQUA / WATER – ISOPROPYL PALMITATE – GLYCERIN – OCTOCRYLENE – ETHYLHEXYL SALICYLATE – ALCOHOL DENAT. – BUTYL METHOXYDIBENZOYLMETHANE – TITANIUM DIOXIDE [NANO] / TITANIUM DIOXIDE – ETHYLHEXYL TRIAZONE – TALC – STEARIC ACID – POTASSIUM CETYL PHOSPHATE – DIISOPROPYL SEBACATE – SYNTHETIC WAX – ACRYLATES/C10-30 ALKYL ACRYLATE CROSSPOLYMER – ALUMINUM HYDROXIDE – CAPRYLYL GLYCOL – DISODIUM EDTA – GLYCERYL STEARATE – MYRISTIC ACID – PALMITIC ACID – PEG-100 STEARATE – PHENOXYETHANOL – TEREPHTHALYLIDENE DICAMPHOR SULFONIC ACID – TOCOPHEROL – TRIETHANOLAMINE

Analyse des composants :

Comme toujours, ce sont les 8-10 premiers composants qui constituent majoritairement le «profil» du produit.  Le premier composant étant présent en quantité la plus élevée et la suite en ordre décroissant.  Et parmi les premiers composants, on notera déjà la présence de plusieurs filtres UV chimiques controversés et du dioxyde de titane – présent ici sous forme de nanoparticules. A cela s’ajoutent d’autres composants controversés, notamment  pour leur problématique environnementale.

Des substances controversées se sont glissées dans la formule :

  • ETHYLHEXYL SALICYLATE (Octisalate), filtre UV de synthèse (chimique), perturbateur endocrinien suspecté
  • BUTYL METHOXYDIBENZOYLMETHANE (Avobenzone), filtre UV de synthèse (chimique), perturbateur endocrinien suspecté
  • OCTOCRYLENE, filtre UV de synthèse (chimique), perturbateur endocrinien suspecté
  • TITANIUM DIOXYDE/ NANO filtre UV minéral, sous forme de nanoparticules
  • DIETHYLHEXYL BUTAMIDO TRIAZONE filtre UV de synthèse (chimique)
  • DISODIUM EDTA, substance polluante (risque d’accumulation aquatique)
  • SYNTHETIC WAX = huile minérale issue de la pétrochimie
  • PEG-100 STEARATE, les PEG sont des matières éthoxylées. Obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques (procédés de fabrication problématiques), et susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméable à d’autres substances et ne sont pas très biodégradables, donc polluantes.
  • PHENOXYETHANOL conservateur de synthèse controversé : potentiel toxique avéré, notamment pour le foie. Restrictions d’utilisations (1%)
  • TRIETHANOLAMINE un composant qui est utilisé soit comme substance tampon, comme émulsifiant ou tensioactif, susceptible de former des nitrosamines, cancérigènes.

Verdict Une formule qui protègera certainement des UV, mais avec tout simplement une large série de filtres UV chimiques, dont certains très controversés (perturbateurs endocriniens suspectés). Le filtre minéral dioxyde de titane est également présent sous forme de nanoparticules, ce qui pose problème également. Et bien entendu également des substances polluantes, qui posent problème pour l’environnement.

Et la multiplication de composants problématiques et controversés, fait aussi référence à l’effet cocktail : des substances chimiques qui, prises isolément, sont sans danger, peuvent devenir nocives lorsqu’elles sont mélangées.*

* Explications effet cocktail :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-perturbateurs-endocriniens-effet-cocktail-enfin-explique-59649/

Passons la balle au produit de la concurrence

 

**************************

PRAIA

Crème Solaire Visage

SPF 50

100 ml,

12,47 €

Voici la présentation du produit par le fabricant :

TRÈS HAUTE PROTECTION

« Le système UV Defense Mineral constitué à 100% de filtre minéral protège efficacement contre les UVA/UVB.

Un complexe de 2 actifs naturels (Buddleja Officinalis et Centella Asiatica) protège la peau des radicaux libres et du photo-vieillissement prématuré.

DESCRIPTION

  • Texture onctueuse
  • Non grasse
  • Sans effet blanc
  • Formules résistantes à l’eau
  • Testées et très bien tolérées sur peaux sensibles*
  • Fabriquée en France

Prenons le temps de vérifier la composition du produit en analysant de plus près la liste de composants, la liste INCI :

Ingrédients/ INCI: :

Dicaprylyl carbonate, titanium dioxide, aloe barbadensis leaf juice*, caprylic/capric triglyceride, cera alba (beeswax/cire dabeille)*, glycerin, polyglyceryl-3 polyricinoleate, sorbitan isostearate, coco-caprylate, polyglyceryl-3 diisostearate, stearic acid polyglyceryl-6 stearate, aluminum hydroxide, aqua (water/eau), prunus amygdalus dulcis (sweet almond) oil*, parfum (fragrance), polyhydroxystearic acid, sorbitan caprylate, propanediol, sodium benzoate, alumina, lactic acid, potassium sorbate, polyglyceryl-6 behenate, xanthan gum, citric acid, tocopherol, helianthus annuus (sunflower) seed oil, buddleja officinalis flower extract, centella asiatica flower/leaf/stem extract

Analyse des composants :

 

Comme toujours, ce sont les 8-10 premiers composants qui constituent majoritairement le «profil» du produit.  Le premier composant étant présent en quantité la plus élevée et la suite en ordre décroissant. La base hydratante de cette formule est composée d’authentiques huiles végétales bio (huile d’amande, huile de sésame), de glycérine et d’huiles estérifiées. La protection contre les UV-B et UV-A** est assurée par le filtre minéral dioxyde de titane*.

A cela s’ajoutent des extraits de plantes et différentes matières actives, toutes autorisés en cosmétique naturelle et bio. Il s’agit d’un produit de cosmétique naturelle et bio, le propanediol sera donc forcément d’origine végétale (évaluation très bien). Et vu que le produit est certifié, le parfum sera à base d’huiles essentielles, (évaluation très bien).

* Plus d’informations également au sujet du dioxyde de titane dans cet article :

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/dioxyde-de-titane-cosmetiques-controverse/

** On peut parfois lire dans la presse que les « solaires bio » ne protègeraient pas suffisamment des UV-A, qu’en est-il des méthodes de tests utilisées ?

Plus d’informations dans l’article ici 

https://blog.laveritesurlescosmetiques.com/tests-produits-…/

et la vidéo ici

https://www.youtube.com/watch?v=R1vtc6bCxu4

Verdict

Une formulation à base de filtre minéraux et sans substances controversées, parfaitement adaptée pour la protection solaire du visage… et de l’environnement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.